Un peu d’histoire

L’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles a été fondée en 1885. Elle trouve son origine dans la volonté d’un aveugle, Léonard Simonon, d’instruire les enfants présentant un handicap visuel et de les former à une profession. Après plus d’un siècle d’existence, l’inclusion des personnes déficientes visuelles est – encore aujourd’hui – une des valeurs essentielles de l’association.

Léonard Simonon, devenu aveugle par accident.

Né à Liège en 1827, Léonard Simonon est durant son enfance victime d’un accident domestique malheureux. Du lait brûlant lui éclabousse les yeux par la maladresse d’une bonne. Il perd aussitôt la vue de manière irréversible. Faisant preuve d’une grande intelligence et d’une forte volonté, il refuse très vite la pitié de ses proches. Il désire se tirer d’affaire et n’avoir jamais à leur demander leur aide. A 12 ans, ses parents, de riches cultivateurs liégeois, le placent à l’Institut des sourds-muets et aveugles de Liège où il reçoit une instruction sommaire et apprend la musique. Jeune homme au tempérament actif et rêvant d’indépendance,

Un enseignement dédié aux aveugles

il décide à 20 ans de voyager en Europe. Il se fixe en Allemagne où dans un premier temps, il donne des cours de français aux enfants des meilleures familles de la région. Préoccupé par l’éducation des enfants aveugles, il crée un institut dispensant un enseignement à leur intention. Il revient en Belgique en 1876 et crée à Namur un institut dédié spécifiquement aux aveugles (auparavant les aveugles étaient regroupés avec les sourds-muets).

Installation d’un Institut pour aveugles dans le Hainaut

En 1884-85, les locaux devenant exigus, il décide d’implanter son institut dans le Hainaut car la plupart de ses élèves viennent de cette province. Autodidacte et jouissant d’un prestige personnel important, il a suivi de près la construction des bâtiments forçant l’admiration de tous. L’institut dispensait un enseignement normal de base et un enseignement professionnel préparant les déficients visuels aux divers métiers qu’ils pouvaient alors exercer (vannerie, cannage, rempaillage, accordage, tricot, tissage, etc.). Manquant cruellement de moyens financiers et matériels, Léonard Simonon décide de faire appel à la générosité publique. Cette initiative donne naissance à ce qui deviendra au fil du temps « Les Amis des Aveugles ». Il en assura la direction jusqu’en 1906, date de son décès. Par la suite, la Province de Hainaut proposa à la veuve de Léonard Simonon, fort éprouvée par la Grande Guerre, de reprendre à sa charge la gestion de l’institut (aujourd’hui « Centre Provincial d’Enseignement Spécialisé de Mons Ghlin – CPESM -).

Création de l’association « Les Amis des Aveugles »

La dénomination « Amis des Aveugles » apparaît en 1929 lorsque des notables créent une association sans but lucratif. Elle proposait l’octroi de primes aux élèves diplômés de l’institut, une bibliothèque enfantine en braille, des séjours à la mer pour les enfants aveugles, des aides en espèces pour les aveugles dans le besoin, etc.

Et maintenant ?

Toujours active en 2015, l’association emploie 160 personnes et poursuit 3 grandes missions : développer et maintenir l’autonomie des personnes non et malvoyantes, soutenir la reconnaissance et le respect de leurs droits, informer et sensibiliser à la réalité du handicap visuel.

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s