Prouver son handicap ? Utilisez la European Disability Card

A partir d’aujourd’hui, toute personne qui souhaite prouver son handicap à la caisse d’un musée, d’un parc d’attractions ou d’un centre sportif aura moins de difficultés grâce à la European Disability Card. Tant attendue, cette carte favorise l’accès des personnes en situation de handicap à la culture, au sport et aux loisirs et offre une série d’avantages dans ces domaines.

Qu’est ce que la European Disability Card ?

Cette carte personnelle permettra de demander beaucoup plus facilement des avantages pour personnes handicapées auprès des institutions sportives, culturelles et de loisirs participantes.

Souvent, les personnes présentaient des attestations de médecins, des documents d’une institution particulière ou une carte de stationnement, ce que les personnes à la caisse ne pouvaient pas toujours vérifier facilement. La European Disability Card a une photo et une durée de validité et peut donc être facilement contrôlée.

Comment se la procurer ?

Dans une première phase du projet, la European Disability Card sera délivrée sur demande. Les personnes handicapées, reconnues par le SPF Sécurité sociale, AVIQ, PHARE, VAPH ou encore DPB, peuvent la demander auprès de l’une de ces 5 institutions : celle où elles ont leur dossier.

Comment et où utiliser la carte ?

  • Vous pouvez utiliser l’European Disability Card dans les domaines de la culture, du sport et des loisirs (par exemple les cinémas, théâtres, musées, parcs d’attraction…).
  • Consultez les sites d’informations, publicités, flyers, etc. du lieu où vous vous rendez, ou contactez l’organisateur : il vous informera sur les avantages proposés aux personnes qui bénéficient de la carte.
  • La carte peut être utilisée en Belgique mais également dans l’un des 7 autres pays de l’Union européenne participants : Chypre, l’Estonie, la Finlande, l’Italie, Malte, la Slovénie et la Roumanie.
  • La carte est strictement personnelle. Ses avantages vous sont exclusivement réservés. Vous devez toujours être en possession de la carte pour bénéficier des avantages.

Quelques exemples d’avantages ?

Les organisateurs d’activités culturelles, sportives ou de loisirs qui acceptent la carte sont libres de choisir les avantages qu’ils accordent. Il leur est par exemple proposé d’octroyer :

  • la gratuité ou les réductions de tarif pour la personne handicapée et/ou son accompagnant (ou interprète)
  • Un audio/visio guide gratuit
  • Des brochures ou plaquettes explicatives adaptées à différents besoins (en braille ou « faciles à lire » par exemple)
  • Des visites guidées adaptées (en langue des signes par exemple)
  • Une réduction sur les visites guidées
  • Des places accessibles et réservées
  • Un pass spécifique dans les parcs pour un accès plus aisé aux attractions
  • Etc.

Vous trouverez plus d’informations sur le tout nouveau site web www.eudisabilitycard.be

Publicités

Vivez la danse autrement

À l’invitation du Kaaitheater de Bruxelles et de ses partenaires européens Wiener Tanzwochen, CND (Paris) et The Place (Londres), Vera Tussing et Anne Juren créent des œuvres dont peuvent pleinement jouir des personnes non-voyantes ou malvoyantes. Un choix qui favorise le toucher vis-à-vis du regard, la proximité vis-à-vis de la distance.

Faut-il vraiment le voir pour le croire ?

https://www.kaaitheater.be/sites/default/files/styles/4_5_portrait/public/article/piet_devos.png?itok=CPxfMoyRPiet Devos – aveugle depuis qu’il a cinq ans – a ressenti, entendu et vécu différentes sortes de danse et vient partager ses expériences avec le public du Kaaitheater : « Je pense que pour les malvoyants et les aveugles, la danse peut représenter un véritable voyage de découverte. »
> Lisez l’interview complète

Les spectacles

Volmir Cordeiro — L’œil la bouche et le reste

Après une série de solos,   Volmir Cordeiro crée un premier spectacle pour quatre danseurs. Dans « L’œil la bouche et le reste », il nous invite à considérer différemment l’acte de regarder. Il part de l’œil pour toucher tout ce qui est sphérique : le soleil, un œuf, la lune, une arène. Il crée une danse censée reproduire les actions et les fonctions physiques de l’œil : pleurer, fixer, cligner, épier… L’intériorité, la latence et même le pré-humain et le cannibale sont mis à nu lors de cette quête intense, quasi obsessionnelle de la danse et de l’innommé.

volmir

Quand ? mercredi 18 octobre 2017 – 19h30

Prix ? € 10 (tarif réduit) – votre accompagnateur ne paie rien

Langue ? Audiodescription en français et néerlandais.

Mette Edvardsen — We to be

Mette Edvardsen étend considérablement l’espace d’interprétation classique. Elle joue « We to be » dans trois lieux à la fois : le livre dont elle fait la lecture à haute voix, la scène vide qui fait office d’écran de projection de l’imagination du spectateur et les ondes radiophoniques à travers une diffusion en direct. Avec ce spectacle, Mette      Edvardsen achève une trilogie dans laquelle la langue et la voix prennent le dessus et l’aspect visuel se déplace vers l’imaginaire du public.

Quand ? vendredi 20 + samedi 21 octobre 2017 – 20h00

Prix ? 10 € (tarif réduit) – votre accompagnateur ne paie rien

Quoi ? théâtre/performance, en anglais

mette

Vera Tussing — The Palm of Your Hand II 

En 2015, Vera Tussing a créé le spectacle « The Palm of Your Hand » dans lequel des actes sociaux et des motifs chorégraphiques classiques frôlaient de très près les spectateurs – disons plutôt les participants. À présent, Vera Tussing retravaille le spectacle de manière à le rendre accessible aux malvoyants et aux non-voyants. Voilà pourquoi la chorégraphie communique à présent au-delà du purement visible. Une interaction continue entre performeurs et public s’ancre dans une connivence tacite. Avec ses co-spectateurs, on balise une surface de jeu en forme d’ellipse : une danse du frôlement.

Quand ? vendredi 17 novembre à 19h30 + samedi 18 novembre à 21h00

Prix ? 10€ (tarif réduit) – votre accompagnateur ne paie rien

Quoi ? danse/performance, sans paroles

verra

Anne Juren – Anatomie

Comment une chorégraphie mentale peut-elle procurer un sentiment de mouvement ? Dans « Anatomie », Anne Juren crée une partition de mouvements pour viscères et fonctions corporelles. Alors qu’on est allongé sur un tapis, les yeux clos, sa voix nous guide à travers notre corps et notre esprit. Pour la recherche effectuée pour cette « danse » – recherche qui s’est articulée autour de la tache aveugle –, Anne Juren a travaillé avec des personnes malvoyantes. Leurs expériences se sont transformées en matériau pour créer une chorégraphie « dans » le corps.

Quand ? vendredi 17 novembre à 21h00 + samedi 18 novembre à 19h00

Prix ? 10 € (tarif réduit) – votre accompagnateur ne paie rien

Quoi ? performance, en anglais

anne

Vera Tussing — The Palm of Your Hand for kids (4-12 ans)

Serrer la main, saluer avec un high five, s’appuyer sur l’épaule de quelqu’un : dans « The Palm of Your Hand », les danseurs cherchent le contact avec le public. Du sens du toucher aux petits jeux en cercle en passant par des signes de solidarité, avec Vera Tussing on part à l’aventure ! Après s’être produite deux soirs pour les adultes, c’est au tour des enfants !

Quand ? dimanche 19 novembre à 15h00

Prix ? gratuit

Infos pratiques

  • Vous payez le tarif réduit, votre accompagnateur vous escorte gratuitement
  • Les chiens guides d’aveugles sont les bienvenus, mais veuillez juste nous en informer au préalable.
  • Vous souhaitez de l’assistance pour le trajet de la gare du Nord au Kaaitheater ? Nous serons heureux de vous l’offrir.

Contact

Hilde Peeters

Kaaistudio’s, 81 rue Notre Dame du Sommeil, 1000 Bruxelles

t +32 2 274 03 88

m +32 477 60 81 16

hilde.peeters@kaaitheater.be

Sensibilisation à l’audiodescription au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Audioscenic, EOP ! a. s. b. l. (The Extraordinary Film Festival – TEFF), Fondation I See, l’Œuvre Fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants, l’Œuvre Nationale des Aveugles (ONA), l’Œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants La Lumière, Les Professionnels de l’Audiodescription Francophone (PAF) ont mutualisé leur expertise et leurs efforts, et se sont rassemblés au sein d’une plateforme « Accessibilité à l’audiovisuel ». Mercredi 29 mars, celle-ci a sensibilisé le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’audiodescription qui permet de rendre la vie culturelle et récréative, les loisirs et les sports accessibles aux personnes déficientes visuelles comme le prévoit la Convention de l’ONU adoptée en 2006.

Mémorandum.pdf

Mémorandum.doc

Vous aussi, vous voulez faire la même expérience que les députés ? Alors, fermez les yeux et plongez-vous dans l’univers des sons…

Discours d’introduction.doc

« Nous irons tous à Avignon… »

Le festival d’Avignon, se met au diapason de l’audiodescription et propose une pièce audiodécrite le 12 juillet ainsi que des débats alliant culture et diversité.

Cour_Palais_Papes-Christophe-Raynaud-de-lage-festival-davignon

AUDIO DESCRIPTION

Séance en audio description du spectacle « La Rive dans le noir » de Pascal Quignard et Marie Vialle pour les spectateurs malvoyants – le 12 juillet à 18h à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon.

« Par les moyens du rêve et dans l’obscurité, l’auteur et la comédienne éveillent des sens que la mémoire voudrait croire oubliés mais que le cœur reconnaît … »

Plus d’info sur le spectacle : http://goo.gl/HRMh3i

Renseignements et réservation :
accessibilite@festival-avignon.com
04 90 27 66 18

LES DEBATS

Débats le 14 juillet au Cloître Saint Louis. Avignon.

Jeudi 14 juillet à 14h30 – Cour du Cloître

Ce débat est traduit en Langue des Signes Française

Culture : objet de discrimination ?

La Loi tend à corriger les injustices et les inégalités. Tout changement remet en cause les règles et les acquis, les usages et les traitements. Il en va ainsi pour la culture. Les enjeux, législatifs comme sociétaux, sont-ils réellement intégrés aux politiques culturelles en France, afin de prévenir les risques de discrimination ?  Une charte est-elle opportune ?

Intervenants (sous réserve) : Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des Droits ; Laurent Sorbier, Président du Fonds de Professionnalisation et de Solidarité des Artistes et Techniciens du Spectacle; C. Vanhoutte, Président de la commission Communication de la CCAS ; Madeleine Louarn, metteure en scène et Présidente du Syndeac ; Jérémy Boroy, fondateur d’Aditevent ;  Damien Malinas du laboratoire Culture et Communication – centre Norbert Elias – de l’Université d’Avignon

Modérateur : Pascal Parsat, expert Culture-Handicaps Audiens

Jeudi 14 juillet à 16h30 – salle des colloques.

Adapter le travail et l’emploi culturels aux fragilités professionnelles

De l’insertion professionnelle au maintien dans l’emploi des personnes fragilisées et en situation de handicap, la culture de l’égalité est aussi celle de l’emploi. Audiens et le CMB vous invitent à parcourir le panorama exhaustif des enjeux et solutions, des obligations aux dernières innovations en matière d’accessibilité pour les salariés… Et vous présentent leur politique d’accompagnement, leurs aides et prestations concernant santé et handicap.

Intervenants (sous réserve) : Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des Droits ; Jérémy Boroy, fondateur d’Aditevent ; Pascal Parsat, expert Culture-Handicaps pour Audiens; Pascale Fumeau-Demay pour le CMB ; Isabelle Thirion, Directrice Services et Accompagnement solidaire et social Pôle Social & Individus de Audiens, pour le Fonds de Professionnalisation et de Solidarité des Artistes et Techniciens du Spectacle ; l’Afdas ; le CND ; le Centre de recherches sur l’expérience, l’âge et les populations au travail (CREAPT)

Modérateur:  Calixte de Procé, de NewsTank.

« Nous irons tous à Avignon » : une vidéo du Groupe Audiens pour valoriser les mesures d’accessibilité Audiens accompagne les professionnels de la culture en prenant en compte leurs réalités, usages et besoins, qu’ils soient en activité, simples usagers, spectateurs ou visiteurs. Dans ce cadre, le groupe vous présente la vidéo « Nous irons tous à Avignon” afin de valoriser les mesures mises en œuvre en matière d’accessibilité, les spectacles adaptés et accessibles, les services proposés pour les spectateurs se rendant à Avignon en ce mois de juillet 2016.