Déficience visuelle : trucs et astuces pour faire ses courses

Plaisir ou corvée, faire les courses est une activité de la vie quotidienne à laquelle personne ne peut échapper. Lorsqu’une perte de vision survient, cela peut parfois se transformer en parcours du combattant. A moins de connaitre quelques astuces pouvant grandement se faciliter la vie. Nous allons vous en présenter quelques unes dans cet article.

Comment se rendre dans un magasin ?

Le saviez-vous, beaucoup de communes disposent d’un service de taxi social. Ce service est généralement mis en place au niveau des CPAS. Accessible aux personnes déficientes visuelles, les conditions d’utilisation sont toutefois variables d’un endroit à un autre. Par exemple, le CPAS de Mons propose un service de taxi social disponible pour les personnes habitant l’entité montoise bénéficiant d’une allocation pour personnes handicapées ou étant en situation de mobilité réduite. Le taxi peut se déplacer dans un rayon de 25 km autour du lieu de la prise en charge. Le coût comprend un forfait de prise en charge (6.50€) et une participation au km (0.35€).

Des services de transports sont également mis en place par les mutuelles ou par d’autres opérateurs. La plateforme internet « bien vivre chez soi » dans la partie « obtenir une aide / mobilité – transports », offre un aperçu des différents services disponibles. http://bienvivrechezsoi.be/obtenir-une-aide/mobilite-transports_22.php

Les Amis des Aveugles mettent également un service de transport à votre disposition. Les frais d’inscription s’élèvent à 21,95€. Il est nécessaire de s’inscrire via Sodexo http://www.wallonie-titres-services.be/ car le déplacement coûte un titre service de l’heure (9€). Le client reçoit une facture mensuelle avec le coût par km (0.35€/km). Si la personne réside dans l’arrondissement de Mons, elle ne payera que les km à partir de son domicile jusqu’au point de rdv. Dans le cas contraire, il devra payer les km à partir de Ghlin. Contactez le service social des Amis des Aveugles en suivant ce lien http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Besoin d’aide pour faire ses courses ?

Recourir à une aide familiale peut vous soulager aussi bien pour vous véhiculer jusqu’au magasin que pour réaliser avec ou sans vous vos achats. En région wallonne, le prix d’une heure de travail d’une aide familiale varie entre 0,87€ et 7,81€. Ce prix est fixé en fonction de la situation familiale, du nombre de personnes à charge et des revenus nets mensuels du ménage. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaitre les modalités pratiques et les conditions d’un éventuel remboursement.

De manière générale, les commerces ne disposent pas de service d’accompagnement pour des personnes en situation de handicap ou de référent PMR. Adressez-vous, au personnel afin de solliciter leur aide. Certaines grandes surfaces ont néanmoins choisi de former leur personnel à l’accueil des personnes déficientes visuelles, par exemple, l’hypermarché Carrefour des Grands-Prés à Mons.

Se repérer dans un magasin n’est parfois pas évident et requiert d’avoir une bonne représentation de l’espace. Il est parfois utile de solliciter l’aide et les conseils d’une ergothérapeute afin de gagner en autonomie et en efficacité. Pour connaître les modalités pratiques pour débuter un accompagnement aux Amis des Aveugles, veuillez prendre contact avec le service social en suivant ce lien : http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Des objets pour se faciliter la vie ?

On ne sait parfois pas quoi faire de toutes les petites pièces de monnaie qui se mélangent dans notre porte-monnaie. Le porte-pièces euros vous permet de ranger toutes vos pièces. Idéal dans la voiture, dans le sac, ou dans votre poche. Bien-sûr, livré sans les pièces ! (vendu par le service social des Amis des Aveugles).

Reconnaitre un billet peut également s’avérer compliqué surtout si on dispose de peu de temps à la caisse. La société Cobolt a mis au point un appareil simple permettant de reconnaître la valeur d’un billet de banque. Banknote Eurodetector est simple et très facile à utiliser: il ne comporte qu’un seul bouton. Lorsque vous avez appuyé sur le bouton, le détecteur vibre à plusieurs reprises, selon la valeur du billet de banque que vous avez introduit dans l’appareil. Vendu 58 € par Sensotec.

Faire du shopping avec un chien guide ?

L’accessibilité des lieux publics est une compétence régionalisée. Des décrets en région wallonne et flamande et une ordonnance en région bruxelloise autorisent les chiens guides, en ce compris les chiots en formation, à avoir accès à tous les lieux publics (restaurants, bâtiments publics, hôpitaux, commerces,…).

L’accès peut être refusé par un règlement spécifique à ces lieux. Les motivations peuvent être diverses (exigences d’hygiène, de santé publique, de sécurité ou d’impossibilité d’aménagement raisonnable ou en vertu d’une disposition légale ou réglementaire contraire.

Ce refus doit être porté à la connaissance du public par voie d’affichage. Les restrictions en matière d’hygiène et de santé publique sont admises dès lors qu’il s’agit de locaux spécifiquement consacrés à l’administration de soins ou à la réalisation d’actes médicotechniques ou dès lors qu’il s’agit de locaux fréquentés par des personnes non chaussées.

En cas d’un refus d’accès, privilégiez le dialogue. Il s’agit souvent d’une méconnaissance de la législation. Si cela ne suffit pas, prenez contact avec l’école qui a formé votre chien guide afin de sensibiliser le commerçant ou pour introduire une plainte sur base d’une discrimination auprès d’UNIA (le centre pour l’égalité des chances).

Et les courses en ligne ?

Plusieurs chaines de la grande distribution disposent d’un site internet permettant de faire ses courses en ligne. Fonctionnant souvent sur le principe d’un enlèvement en magasin, certaines chaines mettent aussi en œuvre la livraison à domicile. Carrefour propose le service « Carrefour drive » https://drive.be.carrefour.eu/fr/livraison-domicile (disponible à Bruxelles et dans le Brabant wallon). Vos courses effectuées en ligne vous seront livrées par la poste au moment choisi. Le montant total à payer comprend le prix de vente des produits livrés, majorés des frais de service de 4.50€, si votre commande n’atteint pas un total de 150€. Delhaize propose également la livraison à domicile des courses effectuées en ligne sur http://www.delhaize.be. Un forfait s’élève à 9,95€. Si vous ajoutez le produit de la semaine, vous bénéficiez des frais de préparation gratuits, soit une réduction de 4,50€ sur les frais de livraison. Chez Colruyt, les livraisons à domicile sont assurées par le service « solucious » https://www.solucious.be. Celui-ci coûte 18 € pour une commande de 0 à 125 €, 7 € pour une commande de 125 € à 250 €. Il est gratuit au-delà de 250 €.

Et vous quels sont vos trucs et astuces ?

Mickaël Coppens – un top chef malvoyant en devenir

Mickaël est malvoyant de naissance. Il a des difficultés à déchiffrer les petits caractères et à distinguer des personnes de loin. Pourtant, il se forme avec passion au dur métier de cuisinier.

Portrait-de-MickaëlQuel est ton parcours scolaire ?

Depuis un an, je suis intégré dans l’enseignement ordinaire professionnel en section hôtellerie. Avant, j’étais élève dans l’enseignement spécialisé mais l’école que je fréquentais ne proposait pas la formation que je souhaitais. Donc, j’ai décidé d’entreprendre ce projet car je crois qu’avec de l’espoir et de la volonté on peut, en tant que déficient visuel, arriver aux mêmes objectifs que les autres.

Pourquoi avoir choisi l’hôtellerie ?

J’ai souhaité m’orienter dans les métiers de l’hôtellerie car j’ai envie de cuisiner de bons produits tout en restant abordable. Montrer aux personnes qui goûteront mes plats qu’il existe des tas d’aliments sains et savoureux bien loin de ce que l’on peut trouver dans les aliments préparés industriellement.

Comment ont réagi tes professeurs ?

A l’école, tout le monde est au courant de ma déficience visuelle. Cela n’empêche que certains profs ont peur et parfois me déconseillent de poursuivre dans cette voie. Heureusement, je peux compter sur le soutien d’autres profs plus compréhensifs et aussi sur l’aide de mes copains. Ils comprennent mes difficultés et m’encouragent.

Utilises-tu des adaptations particulières ?

Pour l’instant non. J’essaye de m’adapter seul sans matériel adapté en créant mes propres méthodes. Même si je connais bien les produits puisque je cuisine depuis que je suis tout petit, je goûte et je touche énormément. Ce sont des sens importants en cuisine parce qu’ils apportent beaucoup d’informations. J’aime créer et inventer, par exemple, des sauces originales.

Quel serait ton rêve ?

Un rêve un peu fou serait de devenir chef gastronomique avec une étoile. Le problème serait de réussir à travailler sous pression. Je pense que je travaillerais plutôt comme chef à domicile. Cela me plairait de pouvoir cuisiner selon les envies des personnes.

—–

Mickaël est suivi par le centre de transcription adaptée des Amis des Aveugles. Le centre intervient notamment dans les transcriptions de ses cours en grands caractères. Il est également suivi par le service social qui l’accompagne dans ses démarches administratives ou ses demandes d’aide. Les Amis des Aveugles l’encouragent chaleureusement dans la poursuite de ses rêves et projets.

L’adaptation des supports de cours est essentielle pour pouvoir apprendre et être mis dans les mêmes conditions que les autres étudiants. Cette mission est exercée par les centres de transcription adaptée. Les transcriptions sont réalisées sur support papier ou informatique et nécessitent de nombreuses heures d’un travail minutieux et spécialisé.

Depuis 2015, le décret wallon concernant les aides matérielles prévoit une participation des bénéficiaires dans les coûts de transcription à concurrence de 2 ou 10 % de la facture globale. Afin de soutenir les étudiants dans leurs études, Les Amis des Aveugles ont décidé d’intervenir financièrement dans les cas où ce surcoût serait difficilement soutenable par les familles – ce qui sera déterminé par une analyse de la situation financière familiale par le service social. Nous souhaitons une excellente année scolaire à tous les étudiants.

Des allocations d’enfants en situation de handicap suspendues en raison de retards de reconnaissance

Une dépêche de l’agence Belga nous apprend que des allocations d’enfants en situation de handicap sont suspendues en raison de retards de reconnaissance.  Cette situation touche plusieurs familles ayant fait appel au service social des Amis des Aveugles. L’association espère que la situation se régularisera au plus vite.

Le paiement d’allocations familiales majorées est suspendu en raison de retards de reconnaissance du handicap des enfants dans la région élargie de Mons. Le délai de traitement des dossiers visant à évaluer le handicap et son évolution est actuellement de neuf mois dans la région de Mons, contre 3,3 mois en moyenne pour l’ensemble des dix régions du pays. Ce retard est jugé très préoccupant par la direction générale ‘Personnes handicapées’, a-t-on appris mercredi. Le traitement de certains dossiers dépasse même ce délai de neuf mois. « En raison de ces retards, des familles en attente d’une décision et dont le paiement des allocations est suspendu connaissent des difficultés, même si la décision a un effet rétroactif », reconnaît le directeur général de la DG Personnes handicapées du SPF Sécurité Sociale, André Gubbels. « Un délai de neuf mois est exceptionnel et à ma connaissance jamais connu en dix ans », a-t-il ajouté, qualifiant la situation « d’assez intolérable ». La durée anormale du délai est liée, d’après le SPF Sécurité Sociale, essentiellement à une pénurie de médecins contrôleurs dans la région.

Le traitement des dossiers concernant les adultes handicapés subit également un retard dans la région élargie de Mons mais moins important que celui des enfants. Et, contrairement à celles des enfants, les allocations des adultes continuent à être versées tant qu’une nouvelle décision n’est pas prise, explique le SPF Sécurité Sociale. Le SPF Sécurité Sociale dit ne pas connaître le nombre de cas de suspension de paiement des allocations familiales majorées, précisant que certaines caisses sociales se montrent plus souples que d’autres. Belga

Des questions ? Faites appel à notre service social en cliquant ici

https://i1.wp.com/www.amisdesaveugles.be/fr/images/sitefr/edit/services/service_social1.jpg

Revalorisation des allocations de remplacement de revenus

Après plus d’un an de stagnation, le montant de l’allocation de remplacement de revenus pour personnes handicapées sera augmenté de 2% à partir du 1er septembre 2015. En effet, le Gouvernement fédéral a débloqué une enveloppe budgétaire « bien-être » afin de majorer les pensions et les allocations les plus basses.

A partir du 1er septembre, les nouveaux montants annuels maximums seront les suivants

  • Catégorie A (cohabitant et membres de sa famille aux premier, deuxième ou troisième degrés) : 6.673,04 euros
  • Catégorie B (isolé ou résidant ou domicilié dans une institution): 10.009,56 euros
  • Catégorie C (cohabitant avec partenaire ou enfant à charge): 13.346,08 euros

Vous pouvez également réaliser une simulation de votre allocation mensuelle (allocation de remplacement de revenus + allocation d’insertion) en complétant le formulaire excel suivant : http://5030.fedimbo.belgium.be/sites/5030.fedimbo.belgium.be/files/explorer/fr/simulateur-montants-arrai.xls

https://i1.wp.com/www.amisdesaveugles.be/fr/images/sitefr/edit/services/service_social1.jpg

Si vous avez des questions sur les différentes allocations et les conditions à remplir pour en bénéficier, vous pouvez contacter le service social des Amis des Aveugles. Voici les coordonnées et les permanences de nos assistants sociaux : http://www.amisdesaveugles.be/fr/coordonnees-as.html