Service Public de Wallonie – 32 postes à pourvoir pour les personnes handicapées

Afin d’accroître le taux d’emploi de travailleurs handicapées au sein du service public de Wallonie (SPW), le Gouvernement de la Région Wallonne a décidé la mise en œuvre d’un « Plan H 2016 » et l’ouverture de plusieurs postes accessibles aux personnes handicapées.  L’association Les Amis des Aveugles et Malvoyants, à travers son service social, peut vous aider à y postuler.

logo-spw

Plan H 2016

Ce plan vise 32 emplois qui seront pourvus par le biais de plusieurs voies que sont :

– la réaffectation d’agents contractuels suite à l’arrivée d’agents statutaires sur leurs emplois,

– la consultation de la liste de lauréats d’un concours SELOR organisé par le SELOR pour le SPW et les OIP,

– l’engagement d’agents contractuels présentant un handicap reconnu.

Les postes qui seront proposés concernent les métiers suivants :

  • Ingénieur agronome, option agronomie (sauf eaux et forêts) – niveau universitaire
  • Juriste – niveau universitaire
  • Administratif – niveau baccalauréat
  • Comptable – niveau baccalauréat
  • Administratif – niveau secondaire supérieur
  • Comptabilité – niveau secondaire supérieur
  • Électricité, mécanique, électromécanique – sans diplôme
  • Horticulture – sans diplôme
  • Ouvrier – sans diplôme
  • Piégeur de rats musqués – sans diplôme

Les personnes intéressées par un ou plusieurs de ces postes sont invitées à introduire avant fin décembre 2016 une candidature spontanée dans la base de données du SPW.

Les modalités d’inscription figurent dans ce document : remplir_une_candidature_spontanee_pour_le_spw_et_ses_oip.
Cette base de données sera consultée dans le cadre du PLAN H 2016 dès janvier 2017 mais pourra l’être également par la suite pour tout autre emploi au sein du SPW ou de ses OIP.

Faites appel au service social des Amis des Aveugles pour vous aider à présenter votre candidature : coordonnées du service social

Publicités

03/12 – Nouvelle campagne UNIA – J’ai un handicap et j’ai des droits

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées a 10 ans. Le 3 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, Unia (Centre interfédéral pour l’égalité des chances) lancera une campagne réalisée par et pour les personnes handicapées. Le message ? Défendez vos droits. L’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutient cette campagne. Les personnes déficientes visuelles ont un handicap et elles ont des droits ! Nous serons présents à Mons ce 03/12 pour les revendiquer aux côtés d’Unia.

Visionnez le clip de la campagne ci-dessous (disponible en audiodescription en cliquant sur le lien en bas à gauche de la vidéo).

De nombreuses personnes handicapées ignorent encore leurs droits. À travers cette campagne d’information, et en utilisant différents canaux de communication, Unia veut changer la donne en diffusant : des films sous-titrés sur les réseaux sociaux et en pharmacies ; des bannières sur les sites web fréquentés par des personnes handicapées ; des affiches et dépliants dans les associations représentatives des personnes handicapées.

Manifestation de chaussures

Le 3 décembre, des centaines de paires de chaussures seront déposées dans sept villes de Belgique. Ces chaussures manifesteront contre l’invisibilité des personnes handicapées et réclameront une meilleure prise en compte de leurs droits. Découvrez cette action ici.

Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutiennent cette action et seront présents à Mons pour vous rencontrer. L’événement se déroulera au carrefour de la rue de la Chaussée, Grand’rue, rue Samson et de la rue des Fripiers (à hauteur du magasin Levi’s et de l’ancien Mediamarkt) de 14h à 16h le samedi 3 décembre. Si en tant que personne déficiente visuelle vous vivez une situation de discrimination, vous pouvez prendre contact avec le service social de l’association qui vous aidera dans vos démarches auprès d’Unia.

Des droits comme tout le monde

Les personnes handicapées ont des droits, beaucoup de droits. Comme tout le monde. Ces droits sont définis dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Cette convention, qui existe depuis 10 ans, a été ratifiée par la Belgique en 2009. Elle s’est ainsi engagée à respecter et faire respecter les droits des personnes handicapées.

Unia a été désigné par les autorités belges pour surveiller l’application de ces principes.

Vos droits

Toute forme de discrimination fondée sur le handicap est interdite. Les personnes handicapées ont le droit :

  • de participer à l’élaboration des lois et politiques qui les concernent ;
  • d’accéder aux écoles, logements, transports publics et à leur lieu de travail ;
  • de prendre des décisions, de gérer leur argent et leurs biens personnels ;
  • d’être protégées contre toute forme de violence ou d’abus physique ou psychologique, et d’être traitées avec respect ;
  • de vivre où et avec qui elles veulent et de bénéficier du soutien nécessaire à cet effet.

Les personnes handicapées ont également droit :

  • à un enseignement inclusif qui ne sépare pas les élèves handicapés des autres élèves ;
  • à des aménagements individuels et collectifs au sein de l’enseignement ordinaire ;
  • au travail, dans tous les secteur

Site Unia : http://www.unia.be/fr

bunposters_6

Transports en commun – Les Amis des Aveugles sensibilisent la ministre Jacqueline Galant et la secrétaire d’Etat Elke Sleurs

Ce mardi matin, deux personnes déficientes visuelles et une instructrice en orientation mobilité des Amis des Aveugles ont participé à une sensibilisation de la ministre fédérale de la mobilité Jacqueline Galant et de la secrétaire d’Etat aux personnes handicapées Elke Sleurs. Les deux femmes politiques ont accepté, le temps d’un voyage en train, de se mettre dans la peau d’une personne déficiente visuelle.

Jacqueline GalantLes yeux bandés, la ministre fédérale de la mobilité Jacqueline Galant s’est rendue à la Gare de Mons et a demandé de l’aide au point d’assistance. L’occasion d’annoncer une réduction du temps de réservation d’une assistance à 3 heures au lieu de 24 heures au départ de 18 grandes gares (dont la gare de Mons). (Voir le communique de presse du 3 septembre 2015)

http://www.rtl.be/videos/page/rtl-video-en-embed/640.aspx?VideoID=550579

Suivant les conseils avisés de Caroline Rogier, instructrice en orientation mobilité du centre de réadaptation des Amis des Aveugles, la ministre a utilisé une canne blanche et a été conduite non sans mal jusqu’à son train.

« C’est impressionnant ! » a confié Jacqueline Galant au sortir de cette expérience. « On n’a aucun repère donc il y a cette peur de l’inconnu. On doit s’orienter à l’aide des dispositifs au sol. On s’accroche à l’accompagnateur car on a peur de heurter un obstacle. Je pense d’ailleurs que celui de Mons a un bleu au bras ! Au bout de quelques minutes, on prend véritablement conscience de la nécessité d’uniformiser les gares mais également de toute l’importance du service qui est mis à la disposition des personnes non-voyantes. » La Province

Lors du trajet Mons-Bruxelles, Hannelore et Belinda, personnes déficientes visuelles accompagnées de leurs chiens guides et suivies par notre association, ont pu discuter avec la ministre. Elles lui ont expliqué leur ressenti comme par exemple le manque d’annonce vocale dans les trains.

Selon l’agence Belga, « La ministre a trouvé très intéressant de se retrouver dans les mêmes conditions que des personnes handicapées », a indiqué la porte-parole de Jacqueline Galant. « La mesure d’assouplissement annoncée va dans le sens de la réflexion menée concernant la construction et l’aménagement de gares pour le confort des voyageurs et plus particulièrement des personnes handicapées. »

Arrivée à Bruxelles, Jacqueline Galand a rencontré la secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, Elke Sleurs qui a vécu la même expérience coté flamand.

Elke Sleurs a éprouvé des difficultés dès l’embarquement, faute de pouvoir être systématiquement assistée par des bandes de guidage au sol. La secrétaire d’État a, en revanche, pu bénéficier avec succès de l’aide des collaborateurs de la SNCB. Elle a relevé la nécessité d’améliorer l’information apportée aux voyageurs par micro. La voix du préposé aux appels est moins audible que la voix numérisée, a-t-elle constaté à son arrivée à la gare du Midi. Selon elle, des appels supplémentaires devraient être proposés durant le voyage; il n’est pas toujours aisé, lorsque le train s’arrête, de savoir s’il s’agit d’une halte ou de la destination finale. Il n’est pas non plus évident pour les passagers malvoyants de savoir s’ils doivent quitter le train par la porte de gauche ou de droite. «Je ferai des propositions à ma collègue Galant dans les prochains mois. Il lui appartiendra de les mettre en œuvre à la SNCB», a conclu la secrétaire d’État N-VA.  L’avenir.

elke-sleursBien sûr, il reste de nombreux éléments à améliorer dans les transports en commun et notamment à la SNCB. Nous remercions la ministre Jacqueline Galant et la secrétaire d’Etat Elke Sleurs de s’être mises dans la peau de personnes déficientes visuelles le temps d’un instant. La sensibilisation peut parfois ressembler au mythe de Sisyphe mais ce travail d’information et aussi d’éducation est nécessaire pour faire prendre conscience aux décideurs politiques de la réalité du handicap visuel.