Exposition des œuvres de Mireille Thys, déficiente visuelle, du 27 mai au 02 juillet à Vaucelles (Namur)

Mireille Thys, artiste-peintre déficiente visuelle, expose ses œuvres dans le cadre de l’exposition « Couleurs – Matière » du 27 mai au 02 juillet 2017 à la Galerie des Collines à Vaucelles (Namur). www.galeriedescollineshubert.com.

« Couleurs – Matière»

Mily Delstanche, Mireille Thys

 Vernissage – cocktail

le samedi 27 mai 2017 de 17 à 20 heures, présentation à 18 h.

Une visite au château de Hierges est programmée à 15 h sur réservation (15 personnes)

27/05/2017 – 02/07/2017

Ouvert les samedis et dimanches de 14 h. à 17 h.,

ainsi que sur rendez-vous.

Avant le vernissage du 27 mai à la Galerie des Collines de Vaucelles et la  présentation des artistes à 18h00, une visite au château de Hierges et de sa nouvelle galerie d’art est programmée à 15h00 sur réservation 00 32 496 952 413 (15 personnes).

Au programme : entrée par le parking privé, découverte de la basse-cour et de la haute cour, puis des jardins ; ouverture des trois niveaux de la tour : la salle d’armes, les deux salles d’exposition avec présentation des œuvres de Gustave Marchoul, Mily Delstanche, Mireille Thys et pour terminer la vue impressionnante sur la région depuis le dernier étage, avant de rejoindre la galerie des collines pour le vernissage – cocktail de l’exposition :

« Couleurs – Matière »

Mily Delstanche, Mireille Thys

Galerie des Collines Rue du Moulin, 79 5680 Vaucelles – Namur – Belgique. 0496 952 413. http://www.galeriedescollineshubert.com

Mily DELSTANCHE 1914 – 2008

Déjà en 1954, on sentait d’où venait le vent avec cette féministe des premières heures pour provoquer certains remous. Elle enseignait la philosophie et la religion aves une grande ouverture d’esprit et publia : La femme dans la société contemporaine (éd. UDOC).

Après le décès de son mari, architecte, Mily Delstanche se découvre une nouvelle passion : la peinture. A l’époque on a dit d’elle : « Le moteur de la jeune passionnée… » de plus de quatre-vingts ans « l’enthousiasme, l’enthousiasme, et encore l’enthousiasme ». Elle commence alors à laisser courir son imagination sans complexe. Elle passe du figuratif à l’abstrait au gré de sa créativité. Ses sujets sont variés, ses couleurs riches, ses compositions particulièrement chaleureuses. Sa production est considérable : plus de 700 oeuvres, toutes répertoriées avec minutie.  Quelques expositions lui ont été consacrées à Bruxelles et en province.(http://galeriemily.skynetblogs.be/).

Mireille THYS

Depuis plus de 15 ans, la vision de Mireille Thys se dégrade, la conduisant vers la cécité. Elle a quitté l’agence bancaire qu’elle dirigeait et s’est consacrée au dessin et à la peinture en suivant les cours de l’Académie des Beaux-Arts de Charleroi. Derrière la représentation visible que le spectateur a parfois envie de toucher, qu’y a-t-il de singulier ou d’universel ? Et si l’œuvre de cette artiste nous offrait une voie –  parmi d’autres sans doute –  pour accéder à l’invisible.

Ses compositions   –  technique mixte – laissent apparaître des formes, de la couleur, de la matière. « J’ai beaucoup tra­vailler sur l’arbre naturel mais aussi l’arbre symbolique, l’arbre gé­néalogique, l’arbre comme être vivant. Je veux passer soit dans l’arbre, soit au-delà de l’arbre, peut-être dans un autre monde. J’ai travaillé les racines, les troncs, les nœuds. ». L’artiste travaille à plat sur une table : « Je tourne autour si bien que je ne sais parfois pas quel sens donner au tableau. Cela me permet aussi d’utiliser l’énergie et les mouvements circulaires. Je dessine avec des mé­langes de colle pour créer des repères, je laisse sécher et après vient la couleur. D’autres matières s’y intègrent : du bois, de la corde, des écorces formant des reliefs complètement fondus dans le tableau ».

Publicités

Mireille Thys – Le regard haptique

Charleroi, lumière douce d’un matin d’automne, je me trouve le long d’une grand-route devant une vieille bâtisse du début du 20e siècle bordée d’arbres. Mireille Thys, artiste peintre m’a invité à découvrir ses tableaux ex­posés dans une résidence privée.

« Vous êtes chez vous » dit le propriétaire, amateur d’art en nous accueillant chaleu­reusement. Le parquet craque sous nos pas comme pour nous rappeler que nous ne sommes pas les premiers à l’avoir foulé. Des mosaïques évoquent les motifs qui ont fait le succès du style art déco. L’art semble habiter cette mai­son depuis toujours… Chaque pièce accueille les tableaux de Mireille. Grands, petits, seuls ou en plusieurs parties, leurs couleurs attirent le regard. Je vais vite découvrir que la vue n’est pas le seul moyen pour apprécier le travail de l’artiste peintre. Elle dépose sa canne blanche sur une table pour me guider dans une exposition intimiste.

Amireille-thys-peintre-non-voyante 1ncienne directrice de banque, Mireille Thys a perdu pro­gressivement la vue depuis une quinzaine d’années. Il lui reste à présent une acuité vi­suelle égale à 1/36e à l’œil gauche vers le bas. Cela lui permet de percevoir, avec comme elle dit « son rayon la­ser », quelques couleurs qui peuvent être altérées par rapport à la réalité.

Lire la suite