Développement d’un projet de FAQ (Frequently Asked Questions) pour la mobilité des PMR

Le SPF Mobilité et Transports a décidé de mettre en œuvre un projet de FAQ (Foire aux questions ou Frequently Asked Questions) concernant la mobilité des PMR (Personnes à mobilité réduite). Dans le cadre de ce projet, il souhaite recueillir les avis de personnes à mobilité réduite.

Périmètre du projet

Les FAQ reprendront tous les aspects de mobilité des PMR et répondront à un large éventail de questions concernant leur mobilité, qu’elles soient ou non de la compétence du SPF Mobilité et Transports. Elles se veulent être une centralisation des questions de mobilité que peuvent se poser les PMR.

Pourquoi ce projet ?

Ce projet se situe dans le cadre des missions du SPF, du handistreaming fédéral et en accord avec des valeurs de « service orienté client ». Il fait suite à la mise en place du request ‘Contact Handicap’. Par ailleurs, les informations concernant la mobilité des PMR relèvent de différents niveaux de pouvoir. De très bons sites font état de la mobilité mais ils sont généralement cantonnés à une Région ou une langue ou ne reprennent pas tous les aspects de mobilité. Ces sites serviront d’exemples. Le SPF Mobilité et Transports souhaiterait donc être, avec ce projet, une plateforme d’information répondant aux préoccupations des citoyens à mobilité réduite sur tous les aspects liés à leur mobilité et aux transports quel que soit le handicap et quelle que soit la Région.

Quelles sont les questions de mobilité que vous souhaiteriez retrouver dans ces FAQ. Comme ce sont des FAQ, il doit bien entendu s’agir de questions générales et non relatives à un cas spécifique. Elles peuvent concerner le rail, la route, la navigation,… Votre apport est essentiel pour que les questions soient bien celles des PMR et que les réponses rejoignent leurs préoccupations.

Le délai pour transmettre ces questions est le 31/03 via ce mail.

Des questions ?

Catriona ROE – Attaché environnement interne – Celulle développement durable

tél. : 02 / 277.34.24 – gsm: 0476/99.44.38

SPF Mobilité et TransportsRue du Progrès 56 – B – 1210 Bruxelles
www.mobilit.belgium.be – info@mobilit.fgov.be

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Andy, jeune déficient visuel, un bel exemple d’intégration !

Dans le cadre de son émission InfoMag, la télévision locale Antenne Centre est partie à la rencontre d’Andy, jeune déficient visuel suivi par Les Amis des Aveugles et Malvoyants, un bel exemple d’intégration et de joie de vivre !

Voir le reportage : http://www.antennecentre.tv/www/fayt_lez_manage_un_bel_exemple_d_int_gration_d_un_enfant_mal_voyant_infomag_du_1er_f_vrier_-87374-999-263.html

L’accompagnement précoce des enfants déficients visuels est essentiel pour développer leur autonomie et les sens compensatoires. Depuis 2013, Andy, 6 ans, est suivi par les thérapeutes du centre de réadaptation des Amis des Aveugles. Pendant près des 200 heures, il a participé à des séances de psychomotricité, appris de manière adaptée des activités de la vie quotidienne comme par exemple comment se brosser les dents, expérimenté la mobilité avec une précanne développée au sein du centre, et bien d’autres éléments favorisant son autonomie.  Au fil des mois et des années, les séances thérapeutiques se sont étoffées en fonction des besoins d’Andy.

Le jeune garçon est scolarisé dans l’enseignement primaire ordinaire à Fayt-lez-Manage. Très motivée, l’équipe éducative s’investit beaucoup dans l’inclusion d’Andy en première année primaire. Son institutrice s’est même mise à apprendre le braille. L’arrivée en septembre dernier dans une nouvelle école a nécessité plusieurs séances avec une ergothérapeute spécialisée en orientation et mobilité pour qu’il puisse y prendre des repères et se déplacer. Il a également appris à bien organiser son cartable pour retrouver aisément ses affaires.

En dehors de l’école, il aime beaucoup rejoindre ses copains des baladins, de l’unité scoute de Jolimont. Les animateurs prennent en compte la déficience visuelle d’Andy pour adapter aux mieux les activités et les jeux.

Exploration tactile d'une reproduction de statue

Exploration tactile d’une reproduction de statue

Amateur de découvertes et d’aventures, il participe volontiers aux stages pour enfants organisés par Les Amis des Aveugles. Ces stages ont pour but d’aider les enfants dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et d’observer leurs interactions sociales. Pendant les activités, ils travailleront l’orientation et l’organisation spatiale, les sens compensatoires, la motricité fine, l’exploration visuelle, etc.

Albums photos :

Stage Halloween

Stage de Pâques à Spa

Google Maps : la navigation hors-ligne arrive sur Android et iOS

Dépourvu d’un mode hors-ligne, Google Maps se dotera dès aujourd’hui d’une nouvelle fonctionnalité qui était attendue de pied ferme par la communauté. Désormais, les utilisateurs du service de navigation pourront télécharger des parties entières de cartes pour y accéder hors-ligne.

gmaps

“Google Maps était inutilisable dans de nombreux cas de figure, à cause d’une connexion limitée ou de l’absence totale de connexion” explique Amanda Bishop, Project Manager chez Google. “Désormais, les utilisateurs ne devront plus réaliser un screenshot pour s’assurer de pouvoir se repérer dans le cas où ils n’auraient plus accès au réseau.” Google vient en effet de déployer une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs du service de sauvegarder des parties entières de la carte pour pouvoir naviguer hors-ligne.

Bien sûr, certaines fonctionnalités ne sont plus accessibles une fois déconnecté du réseau. Il est par exemple impossible d’accéder aux notes laissées par les utilisateurs sur un établissement, ou d’utiliser les horaires en ligne des transports en commun. L’essentiel est néanmoins au rendez-vous, puisqu’une fois téléchargée, la carte donne accès à tout le réseau routier de la zone sélectionnée ainsi qu’aux principales informations relatives aux commerces et bâtiments administratifs. Selon Google, télécharger les cartes sur son smartphone permet même de réduire les temps de chargement une fois que l’on est connecté à la 3G ou à la 4G.

Très facile d’accès, la fonction de sauvegarde est accessible une fois une recherche effectuée au sein de l’appli Google Maps. L’utilisateur doit simplement cliquer sur “télécharger”, puis recentrer la carte pour choisir la zone qui lui convient le mieux, et attendre patiemment que la carte se télécharge sur son smartphone pour pouvoir y accéder hors-ligne.

Dans la pratique, cette fonctionnalité devrait être très pratique pour éviter les frais de roaming mais aussi et surtout pour pouvoir continuer à accéder aux données des cartes dans certaines zones reculées…

Actuellement en cours de déploiement sur le Play Store, la mise à jour devrait également atterrir sur l’iPhone “prochainement”.

Télécharger une carte hors connexion

Si vous vous rendez dans un pays où les données mobiles sont chères ou dans un endroit dépourvu de connexion Internet, vous pouvez enregistrer une carte sur votre appareil. Vous pourrez ainsi consulter cette carte hors connexion. Procédez comme suit :

  1. Assurez-vous que vous êtes bien connecté à Internet et à votre compte Google.
  2. Ouvrez l’application Google Maps maps.
  3. Recherchez un lieu (« Marseille », par exemple).
  4. En bas de l’écran, appuyez sur la barre avec le nom du lieu que vous recherchez.
  5. En haut à droite, appuyez sur le menu three vertical dots.
  6. Pour enregistrer la carte, sélectionnez Enregistrer la carte hors connexion. Puis suivez les instructions qui s’affichent à l’écran.
  7. Pour afficher votre carte hors connexion, consultez les instructions d’affichage des cartes enregistrées ci-dessous.

Remarque : La surface de la zone que vous pouvez télécharger est limitée à 50 km². Si vous tentez d’enregistrer une zone plus grande, vous êtes invité à faire un zoom avant afin de la réduire.

Afficher les cartes enregistrées

  1. Ouvrez l’application Google Maps maps.
  2. Appuyez sur le menu  > Vos adresses.
  3. Faites défiler la page jusqu’à la section « Cartes hors connexion », puis appuyez sur Tout afficher et gérer.

Voiture sans conducteur : un rêve qui deviendra réalité pour les aveugles et malvoyants ?

Hier, dans le 20h de TF1 était présenté un reportage sur les avancées dans le développement des voitures autonomes. Un rêve de mobilité pour toutes les personnes déficientes visuelles dépendantes des transports en communs, des taxis ou de leurs proches. Comme le dit le dicton : on arrête pas le progrès !

http://www.wat.tv/embedframe/199013chuPP3r12822685

La voiture sans conducteur ne relève plus de la science-fiction. Encore au stade expérimental, cette technologie a permis à une petite Citroën C4 de rouler de manière autonome de Paris à Bordeaux, soit 580 kilomètres, sans que l’homme n’ait à intervenir. Une équipe de TF1 a pu conduire cette voiture bardée de capteurs et de calculateurs.

https://i1.wp.com/www.actuautofrance.fr/wp-content/uploads/2014/07/voiture-autonome.jpg

Le tarif à bord de la SNCB n’est pas conforme avec la Convention Handicap des Nations Unies

SNCBJusqu’en janvier dernier, le voyageur qui achetait un ticket à bord du train, s’il en informait l’accompagnateur de train, devait payer un supplément de 3 euros. Celui qui n’en informait pas l’accompagnateur payait quant à lui un supplément de 12,50 euros.  Les personnes reconnues en situation de handicap, quant à elles, ne devaient payer aucun supplément. Le 1er février, la SNCB a introduit un supplément unique de 7 euros pour tous ses voyageurs. Le Centre interfédéral pour l’égalité des chances a, comme le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées, émis des réserves concernant cette nouvelle mesure. « Oui, vous pouvez demander à une personne sans handicap physique, sensoriel ou mental d’acheter un billet en ligne ou via un distributeur automatique en gare, mais pour un certain nombre de personnes en situation de handicap c’est tout simplement impossible » déclare Patrick Charlier, directeur adjoint du Centre. « Les transports publics sont par ailleurs bien souvent le seul moyen pour les personnes en situation de handicap de se rendre vers leur lieu de travail, d’étude, etc. »

Lire la suite