Sensibilisation à l’audiodescription au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Audioscenic, EOP ! a. s. b. l. (The Extraordinary Film Festival – TEFF), Fondation I See, l’Œuvre Fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants, l’Œuvre Nationale des Aveugles (ONA), l’Œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants La Lumière, Les Professionnels de l’Audiodescription Francophone (PAF) ont mutualisé leur expertise et leurs efforts, et se sont rassemblés au sein d’une plateforme « Accessibilité à l’audiovisuel ». Mercredi 29 mars, celle-ci a sensibilisé le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’audiodescription qui permet de rendre la vie culturelle et récréative, les loisirs et les sports accessibles aux personnes déficientes visuelles comme le prévoit la Convention de l’ONU adoptée en 2006.

Mémorandum.pdf

Mémorandum.doc

Vous aussi, vous voulez faire la même expérience que les députés ? Alors, fermez les yeux et plongez-vous dans l’univers des sons…

Discours d’introduction.doc

5/12 : journée internationale du volontariat – portrait de Caroline, bénévole malvoyante au SRA

Ce 5 décembre, journée internationale des volontaires ou appelée aussi journée mondiale des bénévoles, est l’occasion de remercier celles et ceux qui s’investissent dans la construction d’une société plus juste. Focus sur Caroline, trentenaire malvoyante toute récemment bénévole au sein du service résidentiel pour adultes (SRA) des Amis des Aveugles.

dsc_0024

Pourquoi es-tu devenue bénévole ?

Aider est un plaisir. Je me sens bien quand je viens en aide à une autre personne. Comme la déficience visuelle me tient à cœur, étant moi-même concernée, je me suis proposée pour réaliser quelques activités par semaine au service résidentiel pour adultes (SRA) des Amis des Aveugles. Le SRA accueille plus de trente résidents dont la déficience visuelle, partielle ou totale, est considérée comme le handicap majeur. Ce service s’adresse à des adultes de plus de 18 ans présentant éventuellement des troubles associés et qui ne pourraient vivre en autonomie.

Quels types d’activités proposes-tu aux résidents ?

Mon bénévolat a commencé début novembre, j’ai d’abord observé la manière dont fonctionnait l’équipe des éducateurs. Aujourd’hui, je réalise avec les résidents plusieurs activités dont la mise en place d’une chorale. Les éducateurs me font confiance et m’ont récemment confié le groupe de résidents pour cette activité.

dsc_0012

Caroline et les résidents du SRA pendant l’activité chorale

Je participe aussi à l’organisation de l’activité aquagym qui a lieu chaque mercredi. Mon rôle consiste à aider les résidents à s’habiller mais aussi à les recadrer spatialement dans le bassin. Je me place à un endroit et je leur indique quand ils dévient de leur trajectoire. C’est très sportif !

Quel est ton ressenti ?

Mon intégration tant dans l’équipe qu’avec les résidents s’est très bien passée car ils avaient auparavant été mis au courant par le directeur du service de mon arrivée. Ils connaissaient mon prénom avant que je n’arrive ce qui a facilité beaucoup de choses. Je me sens hyper à l’aise aussi bien avec les éducateurs qui m’ont accueillie chaleureusement comme si je faisais partie de l’équipe qu’avec les résidents avec qui je partage de bons moments. Bref, une belle aventure qui commence !

Comment as-tu connu Les Amis des Aveugles ?

Je connais l’association depuis une dizaine d’années. J’y suis arrivée pour un suivi ophtalmologique. Et il y a 3 ans, j’ai fait appel au CRF (centre de réadaptation fonctionnelle) car je voulais faire le nécessaire pour aller mieux et palier mes difficultés. Une démarche qui n’est pas simple mais j’en retire beaucoup de positif. Cela m’a permis de prendre conscience des aides possibles. Une ergothérapeute m’a donné des conseils pour améliorer certaines choses que je faisais et m’a recadrée par rapport à mes difficultés. J’ai notamment suivi les ateliers cuisine, jardinage et aussi reçu des astuces pour le rangement. Je participe aussi aux activités de loisirs depuis un an. En réalité, je dois beaucoup à mon assistante sociale qui a tenu un rôle essentiel en m’aidant à reprendre le cap et à construire des projets. Grâce à elle, j’ai retrouvé confiance en moi.

Quel est ton parcours en tant que personne déficiente visuelle ?

Je suis atteinte d’une maladie neuromusculaire diagnostiquée à l’âge de 5 ans. C’est une maladie génétique qui abîme le nerf optique. Ma vue est fluctuante au cours de la journée, en fonction de certains éléments (surtout la fatigue). Comme il s’agit d’une maladie orpheline, on ne sait pas très bien me dire quel sera l’avenir. J’ai été intégrée dans l’enseignement ordinaire du primaire au supérieur (Caroline est graduée en droit). Cela s’est passé sans beaucoup d’aide matérielle. Je crois qu’à l’époque les techniques étaient moins évoluées que maintenant. J’utilisais, par exemple, une télé-loupe à la maison et une grande quantité d’agrandissements. Ce n’était pas évident car du coup mon cartable était très lourd (rires).

En cette journée dédiée aux bénévoles et volontaires, nous remercions chaleureusement les personnes qui, en nous rejoignant, contribuent à porter nos projets pour une plus grande autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes.

Une pétition européenne pour l’accès des chiens d’assistance

Fréquemment, des personnes déficientes visuelles accompagnées de chiens guides nous confient être confrontées à un voir des refus d’accès dans certains établissements ou bâtiments. Ces situations vont à l’encontre de l’autonomie, de l’inclusion et de la mobilité des personnes déficientes visuelles. Conscient du problème et espérant une amélioration au niveau européen, Mark van Gelder, a créé une pétition sur le site du Parlement européen au nom de la Fédération européenne des chiens guides et de Assistance Dogs Europe, sur les droits d’accès des personnes qui ont besoin de chiens d’assistance dans l’Union européenne

une jeune fille et son chien guide sur un trotoireIl est possible de la signer en cliquant sur le lien ci- dessous. Attention, il est nécessaire de s’inscrire préalablement via un formulaire de contact (bouton en bas de la page « créer un compte ».

https://petiport.secure.europarl.europa.eu/petitions/fr/petition/content/1140%252F2015/html/Petition-No-1140%252F2015-by-Mark-van-Gelder-%2528Dutch%2529-on-behalf-of-the-European-Guide-Dog-Federation-and-Assistance-Dogs-Europe%252C-on-access-rights-for-persons-who-require-assistance-dogs-within-the-European-Union

Les éducatrices du centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles, interpellent régulièrement des responsables de lieux ouverts au public pour assurer le respect de la législation belge en la matière. Celle-ci est à lire sur le site de la Belgian Assistance Dog Federation (BADF) dont Les Amis des Aveugles sont membres : http://www.badf.be/FR/toegangsrechtFR.html