Étude : apprentissage des langues pour les déficients visuels

Héloïse Toussaint réalise actuellement un master de spécialisation en sciences du langage, option médiation technologique à l’Université de Mons. Elle souhaite rencontrer des personnes malvoyantes ou non-voyantes dans le cadre d’une expérimentation pour un travail de recherche sur l’apprentissage des langues.

« J’ai choisi de réaliser une expérience sur l’apprentissage des langues étrangères par la musique pour les personnes déficientes visuelles. Pour ce travail, j’ai créé deux audios destinés à apprendre l’espagnol : une vidéo d’analyse d’une chanson et une vidéo d’exercices (la vidéo est juste un support, tout le contenu a été adapté en version audio). Pour réaliser cette expérimentation, j’aurais aimé rencontrer des personnes malvoyantes et non voyantes pour qu’elles écoutent l’analyse et réalise les exercices. Les deux vidéos durent au total 16 minutes.Le but est de déterminer si un tel outil peut être utile à l’apprentissage des langues, en observant la réalisation des exercices et en recueillant les avis des participants après l’expérience. je souhaiterai contacter des personnes déficientes visuelles qui seraient d’accord de participation à l’expérience ».

Cela vous intéresse ? Veuillez prendre contact avec Héloïse Toussaint heloise.toussaint@hotmail.com (la remise du travail est prévue pour le 19 mai au plus tard)


Publicités

Recherche – l’impact du braille sur le cerveau

Image1En décembre dernier, nous avons publié une demande de participation à une recherche concernant l’impact du braille sur le cerveau. Vous avez été nombreux à y répondre et nous vous en remercions.

Arrivée dans une 2ème phase de l’étude, la chercheuse Adélaïde de Heering (ULB) souhaite rencontrer des personnes voyantes qui connaissent le braille pour établir une comparaison avec des personnes déficientes visuelles (le niveau d’expertise du braille peut être très variable, cela n’a pas d’importance). La connaissance du braille peut être soit tactile, soit visuelle.

L’idée est de leur faire passer un petit test sur un ordinateur portable où des lettres, des combinaisons braille et des figures géométriques simples sont présentées deux par deux. La tâche du participant(e) est de déterminer si elles sont identiques ou différentes. Le test dure 1 heure (lieu de rencontrer à convenir).

Contact : Adélaïde de Heering  – addeheer@ulb.ac.be

Participation à une recherche : impact de la lecture du Braille sur l’organisation du cerveau

Dans le cadre d’une recherche à l’Université Libre de Bruxelles menée par Adélaïde de Heering, post-doctorante dans le groupe de recherche « Unité de Recherche en Neurosciences Cognitives » (UNESCOG) sous la supervision du Professeur Régine Kolinsky, nous cherchons à recruter des personnes aveugles de naissance et des personnes voyantes avec différents niveaux de lecture du Braille. Nous nous intéressons, en effet, à l’impact de la lecture du Braille sur l’organisation du cerveau dans le but d’étudier plus précisément la nature des processus cognitifs impliqués quand un participant lit des patterns Braille tels que des lettres, des mots, des chiffres, etc.

Cette expérience aura lieu dans l’environnement du participant ou dans les locaux de l’ULB. De manière tout fait générale, il lui sera demandé de répondre à un questionnaire et de lire des patterns Braille pendant que ses réponses seront enregistrées. La participation à cette étude est compensée à raison de 10€ par heure.

Si une personne acceptait de participer à cette étude, sachez que:

– Cette recherche est mise en œuvre après évaluation d’un comité d’éthique ;

– Toute participation est volontaire et nécessite la signature d’un consentement. Même après l’avoir signé, le participant peut toujours mettre fin à sa participation, à tout moment;

– Les données recueillies sont confidentielles et l’anonymat est garanti lors de la publication des résultats ;

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question sur le sujet.lecture braille

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, nous vous prions, Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Célia Chaufoureau (ch.celia2@outlook.fr, 0476/ 29 75 79)

Adélaïde de Heering (addeheer@ulb.ac.be)