Sensibilisation à l’audiodescription au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Audioscenic, EOP ! a. s. b. l. (The Extraordinary Film Festival – TEFF), Fondation I See, l’Œuvre Fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants, l’Œuvre Nationale des Aveugles (ONA), l’Œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants La Lumière, Les Professionnels de l’Audiodescription Francophone (PAF) ont mutualisé leur expertise et leurs efforts, et se sont rassemblés au sein d’une plateforme « Accessibilité à l’audiovisuel ». Mercredi 29 mars, celle-ci a sensibilisé le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’audiodescription qui permet de rendre la vie culturelle et récréative, les loisirs et les sports accessibles aux personnes déficientes visuelles comme le prévoit la Convention de l’ONU adoptée en 2006.

Mémorandum.pdf

Mémorandum.doc

Vous aussi, vous voulez faire la même expérience que les députés ? Alors, fermez les yeux et plongez-vous dans l’univers des sons…

Discours d’introduction.doc

Tous les films belges francophones en audiodescription pour le public aveugle et malvoyant

A l’initiative de la Ministre de la Culture Alda GREOLI, les longs-métrages bénéficiant d’une aide à la production devront dorénavant être disponibles en audiodescription. Pour ce faire, les aides à la production du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel seront systématiquement majorées d’un montant de 5 000 euros par film pour mettre en place l’audiodescription.

Force est de constater que l’audiodescription en Belgique – contrairement à d’autres pays – reste insuffisamment développée. Cette technique permet aux personnes aveugles et malvoyantes mais aussi aux personnes déficientes intellectuelles, aux primo-arrivants et seniors d’accéder aux œuvres audiovisuelles de manière inclusive comme au sens de l’article 30 de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

spectateurs-déficients-visuels

Dans le but d’établir un état des lieux sur l’accessibilité à des films (à la télévision et au cinéma), Les Amis des Aveugles avaient organisé, le 24 février dernier dans le cadre du Festival International du Film d’Amour (FIFA), une rencontre-débat réunissant décideurs politiques, éditeurs et diffuseurs, ainsi que producteurs et distributeurs.

De cette initiative est apparue l’idée de mutualiser les efforts et les expertises de chacun au sein d’une Plateforme « accessibilité à l’audiovisuel » rassemblant des associations représentatives du handicap visuel et des producteurs d’audiodescription. Aujourd’hui, les membres à cette plateforme sont : l’œuvre Fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants (pilote de la Plateforme), l’œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants La Lumière, l’œuvre Nationale des Aveugles (ONA), Audioscenic, Les professionnels de l’audiodescription francophone (P. A. F.), ainsi que EOP! asbl.

La Plateforme a transmis aux ministres compétents de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles un inventaire des points auxquels il convient d’apporter une attention particulière en matière d’accessibilité à la télévision et au cinéma.

La décision de la Ministre de la Culture rencontre une des recommandations de la Plateforme.

Les associations membres de la Plateforme « accessibilité à l’audiovisuel » se réjouissent de cette initiative.

Contact : Œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants

Christine Massin : 0471 07 42 49 – c.massin@amisdesaveugles.org

03/12 – Nouvelle campagne UNIA – J’ai un handicap et j’ai des droits

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées a 10 ans. Le 3 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, Unia (Centre interfédéral pour l’égalité des chances) lancera une campagne réalisée par et pour les personnes handicapées. Le message ? Défendez vos droits. L’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutient cette campagne. Les personnes déficientes visuelles ont un handicap et elles ont des droits ! Nous serons présents à Mons ce 03/12 pour les revendiquer aux côtés d’Unia.

Visionnez le clip de la campagne ci-dessous (disponible en audiodescription en cliquant sur le lien en bas à gauche de la vidéo).

De nombreuses personnes handicapées ignorent encore leurs droits. À travers cette campagne d’information, et en utilisant différents canaux de communication, Unia veut changer la donne en diffusant : des films sous-titrés sur les réseaux sociaux et en pharmacies ; des bannières sur les sites web fréquentés par des personnes handicapées ; des affiches et dépliants dans les associations représentatives des personnes handicapées.

Manifestation de chaussures

Le 3 décembre, des centaines de paires de chaussures seront déposées dans sept villes de Belgique. Ces chaussures manifesteront contre l’invisibilité des personnes handicapées et réclameront une meilleure prise en compte de leurs droits. Découvrez cette action ici.

Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutiennent cette action et seront présents à Mons pour vous rencontrer. L’événement se déroulera au carrefour de la rue de la Chaussée, Grand’rue, rue Samson et de la rue des Fripiers (à hauteur du magasin Levi’s et de l’ancien Mediamarkt) de 14h à 16h le samedi 3 décembre. Si en tant que personne déficiente visuelle vous vivez une situation de discrimination, vous pouvez prendre contact avec le service social de l’association qui vous aidera dans vos démarches auprès d’Unia.

Des droits comme tout le monde

Les personnes handicapées ont des droits, beaucoup de droits. Comme tout le monde. Ces droits sont définis dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Cette convention, qui existe depuis 10 ans, a été ratifiée par la Belgique en 2009. Elle s’est ainsi engagée à respecter et faire respecter les droits des personnes handicapées.

Unia a été désigné par les autorités belges pour surveiller l’application de ces principes.

Vos droits

Toute forme de discrimination fondée sur le handicap est interdite. Les personnes handicapées ont le droit :

  • de participer à l’élaboration des lois et politiques qui les concernent ;
  • d’accéder aux écoles, logements, transports publics et à leur lieu de travail ;
  • de prendre des décisions, de gérer leur argent et leurs biens personnels ;
  • d’être protégées contre toute forme de violence ou d’abus physique ou psychologique, et d’être traitées avec respect ;
  • de vivre où et avec qui elles veulent et de bénéficier du soutien nécessaire à cet effet.

Les personnes handicapées ont également droit :

  • à un enseignement inclusif qui ne sépare pas les élèves handicapés des autres élèves ;
  • à des aménagements individuels et collectifs au sein de l’enseignement ordinaire ;
  • au travail, dans tous les secteur

Site Unia : http://www.unia.be/fr

bunposters_6