Projection d’Un homme à la mer en audiodescription au FIFF de Namur 2016

Dans le cadre du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) 2016, L’Œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants vous invite à la projection du film audiodécrit  :

UN HOMME A LA MER
de Géraldine Doignon
le 3 octobre 2016 à 18h15
au cinéma Caméo, rue des Carmes à Namur.

En présence de la réalisatrice.

Synopsis d’Un homme à la mer

20160506-1452-2-un-homme-la-mer-2016-g-raldine-doignonMathieu est biologiste marin. A plus de 35 ans, il passe son temps sur son microscope à découper de minuscules cadavres d’organismes marins. Il n’est pas heureux. Sa passion, c’était être en mer. Jusqu’au jour où Christine, sa belle-mère, disparaît… Impressionné et touché par ce geste, il part à sa recherche. Loin de tout, exilés de leur famille, Christine et Mathieu vont se retrouver, se comprendre et partager le même désir de reprendre leurs vies en main.

Le film a été audiodécrit (insertion de commentaires descriptifs pour les personnes aveugles ou malvoyantes) par l’ASBL Les Amis des Aveugles, avec le soutien de la Wallonie.

Informations pratiques

Quand ? Lundi 3 octobre 2016 à 18h15
Où ? cinéma Caméo, rue des Carmes à Namur
Ouvert à tous.
Entrée gratuite

Réservation

Attention, le nombre de places est limité. Merci de confirmer votre participation avant le 30/09 par mail via n.philippart@amisdesaveugles.org ou au 065 40 31 00 en précisant votre nom, prénom et si vous êtes accompagné(e). Après confirmation, un carton d’entrée vous sera envoyé.

Cinéma : recherche pour un casting, un garçon malvoyant ou aveugle entre 7 et 10 ans

Dans le cadre du tournage d’un film avec Charlotte Rampling, la directrice de casting Alexandra Carrée est à la recherche d’un
jeune garçon déficient visuel.

THE WHALE avec CHARLOTTE RAMPLING.est le nouveau projet de film de Andrea Pallaoro, dont le premier film, MEDEAS, a remporté huit prix dans divers festivals y compris Venise, Marrakech, Camerimage, Tblisi et Palm Springs.

BERLIN, GERMANY - DECEMBER 11: Charlotte Rampling attends the EFA Filmgala Opening - 15th French Film Week Berlin on December 11, 2015 in Berlin, Germany. (Photo by Clemens Bilan/Getty Images)

L’histoire se passe en Belgique, et sera majoritairement en français. L’enfant, Nicholas dans le film est malvoyant (de naissance normalement) ou non voyant. Il a entre 7 et 10 ans et vit avec sa maman. Hannah (Charlotte Rampling) fait le ménage chez eux. Il aura un petit rôle mais pas sans importance car il donne la réplique à Hannah.

Les dates de tournage ne sont pas encore bien définies. Tout dépendra de l’avancement du casting (peut-être en octobre).

Intéressé ?

Les parents intéressés peuvent contacter la directrice de casting, madame Alexandra Carrée (coordonnées ci-dessous). Elle prendra le temps de les écouter parler de leur enfant et d’évoquer la possibilité d’un rendez pour faire passer un petit casting à leur enfant. Les castings auront lieu à partir de la semaine prochaine à Bruxelles (si nécessaire, possibilité de se déplacer à domicile)..

Coordonnées :

Alexandra Carrée – Directrice de casting

Tél : +32(0)477/228465

Alexandra@lagentrussecasting.be

Www.lagentrussecasting.be

 

 

 

Brussels Film Festival – Mustang (en audiodescription) – 23/06

Le Brussels film Festival dans le cadre du Prix Lux propose le film « Mustang » en audiodescription le 23 juin 2016 (16h) – Flagey, studio 5

https://i0.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/15/05/11/17/29/296041.jpg« L’été s’annonce. Mais les plages, les soirées et fêtes ne sont pas au programme de Lale et ses quatre sœurs. Elles habitent dans un village reculé de Turquie. En rentrant de l’école, elles jouent avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme alors en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leurs sont imposées. Malgré la thématique difficile, Deniz Gamze Ergüven réalise un film d’une grande fraîcheur et d’une vivacité de ton qui enchante. Grand gagnant du Prix Lux 2015, avec qui le festival collabore encore cette année dans l’organisation d’une séance spéciale pour les aveugles et mal-voyants.»

La séance est GRATUITE !

Infos & réservation :

Les réservations ne sont pas obligatoires mais nous vous conseillons vivement de réserver pour garantir vos places.

Téléphone : 02/762.08.98

Email : marine@brff.be

Site web : www.brusselsfilmfestival.be

 

Rencontre-débat sur l’accessibilité de l’audiovisuel en Belgique pour les aveugles et malvoyants

Dans le cadre de la 32e édition du Festival International du Film d’Amour (FIFA), l’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants a réuni le 24 février 2016 à Mons les décideurs politiques, les éditeurs, les diffuseurs, et les producteurs d’œuvres audiovisuelles pour faire le point sur l’accessibilité de l’audiovisuel pour les personnes déficientes visuelles (le lien vers le compte-rendu de la rencontre se situe dans le bas de l’article).

Accessibilité de l'audiovisuel pour les personnes aveugles et malvoyantes en Belgique

Le cinéma adapté pour les aveugles et les malvoyants

Depuis 1999, l’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants, soutenue ponctuellement par les pouvoirs publics, audiodécrit 5 à 6 films par an. L’audiodescription consiste en l’insertion de commentaires descriptifs sur la bande originale d’un film. Précurseurs du développement de cinéma en audiodescription en Belgique, Les Amis des Aveugles ont mis en place une méthodologie qui préserve la spontanéité et ne dénature pas l’œuvre originale. Forte de ses partenariats, l’ASBL propose des ciné-clubs en audiodescription et participe à des festivals de renommée internationale. Ces séances permettent aux personnes aveugles et malvoyantes de partager des moments de convivialité et de rencontres.

Rendre les œuvres audiovisuelles progressivement accessibles

D’un point de vue légal, une directive européenne du 11 décembre 2007 (directive 2007/65/CE) encourage les Etats membres à rendre progressivement accessibles les œuvres audiovisuelles aux personnes déficientes visuelles. En Belgique, l’offre de films audiodécrits, à la télévision comme au cinéma, repose actuellement sur la bonne volonté d’associations et de quelques opérateurs sensibles aux déficiences sensorielles, même si celle-ci est insuffisante pour rencontrer les besoins de ces publics.

L’utilisation des nouvelles technologies pour favoriser l’accessibilité

Le débat riche et dynamique a mis en lumière une nécessaire implication du monde politique et des différentes intervenants dans la vie d’une œuvre audiovisuelle pour une plus grande accessibilité de l’audiovisuel. Le coût dérisoire de l’audiodescription et de l’utilisation des nouvelles technologies ont été pointés comme des éléments favorisant le développement de l’audiodescription. De l’avis de tous les participants – RTBF, Canal C, VRT, CSA, Zicht op cultuur, FIFA, Union des Producteurs Francophones de Films, Centre du Cinéma, AVIQ et les Cabinets de Maxime PREVOT et de Jean-Claude MARCOURT – mutualiser les expertises et les compétences de chacun est nécessaire pour créer une offre foisonnante d’œuvres audiovisuelles accessibles à tous et en toute convivialité.

Consultez le compte-rendu de la rencontre-débat sur l’accessibilité de l’audiovisuel en Belgique : format Pdfformat Word

Interview de Luc Boland – organisateur « The Extraordinary Film Festival »

Un festival de films dont la programmation est uniquement basée sur la thématique du handicap est un peu un pari fou, Pour la 3e édition, Luc Boland, fondateur de The Extraordinary Film Festival a relevé le défi. Retour sur ses motivations à organiser un tel évènement.

_LucBoland-portrait

Comment est né The Extraordinary Film Festival?

J’ai une formation de réalisateur de films et connais très bien l’univers du cinéma pour y avoir travaillé pendant longtemps. Ensuite, je suis le papa de Lou (atteint d’un syndrome rare – le syndrome de Morsier – dont la cécité est une composante). Pour partager notre histoire peu banale, j’ai commis un documentaire en 2005 « Lettre à Lou ». A chaque diffusion, je recevais 1200 courriers me remerciant pour son universalité. Je me suis alors rendu compte du pouvoir que pouvait avoir le cinéma. Suite à ce documentaire, j’ai été invité dans des festivals à l’étranger dont Emotion Pictures à Athènes, un festival sur la thématique du handicap. Ce qui n’existait pas en Belgique ! L’organisateur m’a proposé une partie de son catalogue pour monter un projet pilote en Belgique. En 2010, nous avons réuni 300 personnes à l’hôpital Erasme pour une première ébauche de ce qui est devenu aujourd’hui The Extraordinary Film Festival.

Lire la suite