Ne jetez plus vos bouchons plastiques à la poubelle

Saviez-vous que la collecte et le recyclage de bouchons en plastique permet à notre association de contribuer au financement  de l’éducation d’un chien guide ? A l’instar de ce que notre association fait depuis plusieurs années au départ de notre site de Koksijde, le site de Ghlin a récemment décidé de se lancer dans l’expérience de la collecte de bouchons.

Action-bouchons-2017

Collectez vos bouchons pour offrir un chien guide d’aveugle

Pour soutenir la formation d’un chien guide d’aveugle, le principe est simple : collectez un maximum de bouchons en plastique et faites-les nous parvenir. Pour des quantités importantes, nous nous déplaçons et venons les chercher chez vous.

Vous pouvez participer à titre individuel mais vous pouvez aussi mobiliser votre entreprise.

Quels sont les bouchons acceptés et refusés ?

Les bouchons acceptés : les bouchons des bouteilles d’eau, de lait, de jus de fruit, de sodas, bouchons de sport, de choco, de beurre de cacahuètes, de vaporisateurs, d’adoucissants, de lessive liquide, de pâte à tartiner..

Les bouchons refusés : les bouchons-couronnes, les bouchons en Liège, les bouchons contenant du carton, du fer-blanc, du métal, les piles et le papier…

Téléchargez nos flyers en format pdf

Prenez part à notre projet !Vous avez envie de vous investir encore plus concrètement dans le projet ? Devenez l’un de nos volontaires et récoltez des bouchons dans des écoles, des maisons de repos, des clubs de sport…Des questions ? Contactez-nous via l’adresse bouchons@amisdesaveugles.org

Déficience visuelle : trucs et astuces pour faire ses courses

Plaisir ou corvée, faire les courses est une activité de la vie quotidienne à laquelle personne ne peut échapper. Lorsqu’une perte de vision survient, cela peut parfois se transformer en parcours du combattant. A moins de connaitre quelques astuces pouvant grandement se faciliter la vie. Nous allons vous en présenter quelques unes dans cet article.

Comment se rendre dans un magasin ?

Le saviez-vous, beaucoup de communes disposent d’un service de taxi social. Ce service est généralement mis en place au niveau des CPAS. Accessible aux personnes déficientes visuelles, les conditions d’utilisation sont toutefois variables d’un endroit à un autre. Par exemple, le CPAS de Mons propose un service de taxi social disponible pour les personnes habitant l’entité montoise bénéficiant d’une allocation pour personnes handicapées ou étant en situation de mobilité réduite. Le taxi peut se déplacer dans un rayon de 25 km autour du lieu de la prise en charge. Le coût comprend un forfait de prise en charge (6.50€) et une participation au km (0.35€).

Des services de transports sont également mis en place par les mutuelles ou par d’autres opérateurs. La plateforme internet « bien vivre chez soi » dans la partie « obtenir une aide / mobilité – transports », offre un aperçu des différents services disponibles. http://bienvivrechezsoi.be/obtenir-une-aide/mobilite-transports_22.php

Les Amis des Aveugles mettent également un service de transport à votre disposition. Les frais d’inscription s’élèvent à 21,95€. Il est nécessaire de s’inscrire via Sodexo http://www.wallonie-titres-services.be/ car le déplacement coûte un titre service de l’heure (9€). Le client reçoit une facture mensuelle avec le coût par km (0.35€/km). Si la personne réside dans l’arrondissement de Mons, elle ne payera que les km à partir de son domicile jusqu’au point de rdv. Dans le cas contraire, il devra payer les km à partir de Ghlin. Contactez le service social des Amis des Aveugles en suivant ce lien http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Besoin d’aide pour faire ses courses ?

Recourir à une aide familiale peut vous soulager aussi bien pour vous véhiculer jusqu’au magasin que pour réaliser avec ou sans vous vos achats. En région wallonne, le prix d’une heure de travail d’une aide familiale varie entre 0,87€ et 7,81€. Ce prix est fixé en fonction de la situation familiale, du nombre de personnes à charge et des revenus nets mensuels du ménage. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaitre les modalités pratiques et les conditions d’un éventuel remboursement.

De manière générale, les commerces ne disposent pas de service d’accompagnement pour des personnes en situation de handicap ou de référent PMR. Adressez-vous, au personnel afin de solliciter leur aide. Certaines grandes surfaces ont néanmoins choisi de former leur personnel à l’accueil des personnes déficientes visuelles, par exemple, l’hypermarché Carrefour des Grands-Prés à Mons.

Se repérer dans un magasin n’est parfois pas évident et requiert d’avoir une bonne représentation de l’espace. Il est parfois utile de solliciter l’aide et les conseils d’une ergothérapeute afin de gagner en autonomie et en efficacité. Pour connaître les modalités pratiques pour débuter un accompagnement aux Amis des Aveugles, veuillez prendre contact avec le service social en suivant ce lien : http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Des objets pour se faciliter la vie ?

On ne sait parfois pas quoi faire de toutes les petites pièces de monnaie qui se mélangent dans notre porte-monnaie. Le porte-pièces euros vous permet de ranger toutes vos pièces. Idéal dans la voiture, dans le sac, ou dans votre poche. Bien-sûr, livré sans les pièces ! (vendu par le service social des Amis des Aveugles).

Reconnaitre un billet peut également s’avérer compliqué surtout si on dispose de peu de temps à la caisse. La société Cobolt a mis au point un appareil simple permettant de reconnaître la valeur d’un billet de banque. Banknote Eurodetector est simple et très facile à utiliser: il ne comporte qu’un seul bouton. Lorsque vous avez appuyé sur le bouton, le détecteur vibre à plusieurs reprises, selon la valeur du billet de banque que vous avez introduit dans l’appareil. Vendu 58 € par Sensotec.

Faire du shopping avec un chien guide ?

L’accessibilité des lieux publics est une compétence régionalisée. Des décrets en région wallonne et flamande et une ordonnance en région bruxelloise autorisent les chiens guides, en ce compris les chiots en formation, à avoir accès à tous les lieux publics (restaurants, bâtiments publics, hôpitaux, commerces,…).

L’accès peut être refusé par un règlement spécifique à ces lieux. Les motivations peuvent être diverses (exigences d’hygiène, de santé publique, de sécurité ou d’impossibilité d’aménagement raisonnable ou en vertu d’une disposition légale ou réglementaire contraire.

Ce refus doit être porté à la connaissance du public par voie d’affichage. Les restrictions en matière d’hygiène et de santé publique sont admises dès lors qu’il s’agit de locaux spécifiquement consacrés à l’administration de soins ou à la réalisation d’actes médicotechniques ou dès lors qu’il s’agit de locaux fréquentés par des personnes non chaussées.

En cas d’un refus d’accès, privilégiez le dialogue. Il s’agit souvent d’une méconnaissance de la législation. Si cela ne suffit pas, prenez contact avec l’école qui a formé votre chien guide afin de sensibiliser le commerçant ou pour introduire une plainte sur base d’une discrimination auprès d’UNIA (le centre pour l’égalité des chances).

Et les courses en ligne ?

Plusieurs chaines de la grande distribution disposent d’un site internet permettant de faire ses courses en ligne. Fonctionnant souvent sur le principe d’un enlèvement en magasin, certaines chaines mettent aussi en œuvre la livraison à domicile. Carrefour propose le service « Carrefour drive » https://drive.be.carrefour.eu/fr/livraison-domicile (disponible à Bruxelles et dans le Brabant wallon). Vos courses effectuées en ligne vous seront livrées par la poste au moment choisi. Le montant total à payer comprend le prix de vente des produits livrés, majorés des frais de service de 4.50€, si votre commande n’atteint pas un total de 150€. Delhaize propose également la livraison à domicile des courses effectuées en ligne sur http://www.delhaize.be. Un forfait s’élève à 9,95€. Si vous ajoutez le produit de la semaine, vous bénéficiez des frais de préparation gratuits, soit une réduction de 4,50€ sur les frais de livraison. Chez Colruyt, les livraisons à domicile sont assurées par le service « solucious » https://www.solucious.be. Celui-ci coûte 18 € pour une commande de 0 à 125 €, 7 € pour une commande de 125 € à 250 €. Il est gratuit au-delà de 250 €.

Et vous quels sont vos trucs et astuces ?

Stage pour ados organisé par Les Amis des Aveugles à Oostduinkerke

Stage pour ados organisé par Les Amis des Aveugles à Oostduinkerke

De gauche à droite: Eurydice (15 ans) – Jules (13 ans) – Hugo (12 ans) – Antonio (16 ans)

Pour la première fois, pendant les vacances de printemps, Les Amis des Aveugles et Malvoyants ont organisé un stage destiné aux adolescents déficients visuels du 10 au 14 avril 2017.

Visite du centre de formation de chiens guides de Coxyde

Âgés entre 12 et 16 ans, les adolescents non et malvoyants accompagnés des thérapeutes ont passé leur première journée au centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles et Malvoyants à Coxyde. Au cours de cette visite, Hilaire déficient visuel et accompagné de son chien guide Zitta leur a fait découvrir les étapes nécessaires à la formation d’un chien guide. Ensuite, dans une ambiance chaleureuse, Zitta a guidé les adolescents sur un parcours composé d’obstacles.

Séjour à Oostduinkerke

Durant 5 jours, les jeunes ont résidé dans une villa de Sunparks à Oostduinkerke. Les 4 amis ont profité de plusieurs activités : char à voile, bowling, parc d’attraction, promenade dans les dunes, cuistax, piscine, ateliers cuisine etc.

Stage pour aider les ados aveugles ou malvoyants dans leur vie quotidienne

Ce programme varié a été spécialement conçu par les ergothérapeutes du centre de réadaptation pour aborder les objectifs thérapeutiques des adolescents. Ce stage a pour but de les aider dans la réalisation d’activités de la vie quotidienne et d’observer leurs interactions sociales. Avec, au rendez-vous, bonne humeur et convivialité.

Une pétition européenne pour l’accès des chiens d’assistance

Fréquemment, des personnes déficientes visuelles accompagnées de chiens guides nous confient être confrontées à un voir des refus d’accès dans certains établissements ou bâtiments. Ces situations vont à l’encontre de l’autonomie, de l’inclusion et de la mobilité des personnes déficientes visuelles. Conscient du problème et espérant une amélioration au niveau européen, Mark van Gelder, a créé une pétition sur le site du Parlement européen au nom de la Fédération européenne des chiens guides et de Assistance Dogs Europe, sur les droits d’accès des personnes qui ont besoin de chiens d’assistance dans l’Union européenne

une jeune fille et son chien guide sur un trotoireIl est possible de la signer en cliquant sur le lien ci- dessous. Attention, il est nécessaire de s’inscrire préalablement via un formulaire de contact (bouton en bas de la page « créer un compte ».

https://petiport.secure.europarl.europa.eu/petitions/fr/petition/content/1140%252F2015/html/Petition-No-1140%252F2015-by-Mark-van-Gelder-%2528Dutch%2529-on-behalf-of-the-European-Guide-Dog-Federation-and-Assistance-Dogs-Europe%252C-on-access-rights-for-persons-who-require-assistance-dogs-within-the-European-Union

Les éducatrices du centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles, interpellent régulièrement des responsables de lieux ouverts au public pour assurer le respect de la législation belge en la matière. Celle-ci est à lire sur le site de la Belgian Assistance Dog Federation (BADF) dont Les Amis des Aveugles sont membres : http://www.badf.be/FR/toegangsrechtFR.html

Le ministre Maxime Prévot dans la peau d’un aveugle au FIFF de Namur

Les audiodescriptions réalisées par Les Amis des Aveugles permettent aux aveugles et malvoyants d’aller au cinéma comme tout le monde (agenda des séances en audiodescription sur : amisdesaveugles.org). Lors du dernier Festival International du Film Francophone à Namur (FIFF), le Ministre Maxime Prévot s’est mis en situation de malvoyance et nous a assuré de son soutien dans le développement de l’audiodescription.

En collaboration avec le Festival International du Film Francophone, nous avons organisé, le 3 octobre au cinéma Caméo en soirée, la projection du film « Un homme à la mer » en audiodescription en présence de sa réalisatrice Géraldine Doignon. En après-midi, plusieurs centaines d’enfants ont assisté à la projection du film « Le nouveau » en audiodescription au FIFF Campus.

Maxime Prévot dans la peau d’un aveugle

Maxime Prévot, les yeux bandés, guidé par une chien guide d'aveugle
Maxime Prévot, sous bandeau, guidé par Mashli, chien guide en formation.

Partageant ce moment avec nous, Maxime Prévot, ministre de l’action sociale et de la santé en Région wallonne, les yeux bandés, a rejoint la scène, guidé par Mashli, golden retriever en formation aux Amis des Aveugles. Ainsi mis en situation, il a éprouvé les difficultés d’une personne déficiente visuelle lors de ses déplacements.

Il a été frappé par la confiance que le maître doit placer dans son chien guide d’aveugle. Il a aussi relevé l’impact de l’aménagement urbain sur la mobilité.

Ainsi, près de 200 personnes ont assisté à la projection du film « Un homme à la mer » avec Yoann Blanc et ont découvert ou redécouvert le cinéma en audiodescription.

Les parlementaires bruxellois, la STIB et le CAWaB se mobilisent pour améliorer l’accessibilité des transports en commun bruxellois

Les Amis des Aveugles ont participé ce lundi 23 mai à une sensibilisation  des députés du Parlement bruxellois, organisée par le CAWaB (Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles). L’objectif du jour était de montrer aux élus politiques les bons et les mauvais côtés du réseau des transports en commun bruxellois (STIB) en matière d’accessibilité.

Depuis plusieurs mois, la STIB et le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWaB) travaillent conjointement afin d’améliorer l’accessibilité du réseau de transports en commun bruxellois.

Malgré les efforts fournis, des difficultés persistent sur le terrain. Les parlementaires de la Commission Infrastructures du parlement bruxellois en ont eu écho et se sont manifestés auprès de la STIB et du CAWaB. Leur souhait : se rendre compte par eux-mêmes des embûches rencontrées par les personnes à mobilité réduite (PMR) pour ainsi apporter les meilleures réponses.

Une station de métro. la députée est près d'une borne directionnelle. Elle touche les reliefs et l'écriture braille.

Ce lundi 23 mai 2016, 13 parlementaires de la Commission Infrastructures ont donc approché la réalité des personnes en situation de handicap. Durant une après-midi, ils ont expérimenté ce que vivent les PMR au quotidien. Chacun a réalisé, en compagnie d’une PMR, un parcours en fauteuil roulant ou un déplacement en aveugle (sous bandeau). Une combinaison simulant la vieillesse était aussi mise à disposition. Chaque équipe a réalisé un déplacement en bus, en métro et en tram.

la députée est en bas d'un escalator qui monte. Elle est guidée par un labrador blanc

La députée Cieltje Van Achter s’est bandée les yeux et s’est laissée guider par la douce Rosabelle, labrador en formation au centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles. Elle a été impresionnée par le travail du chien guide et d’apprendre les besoins des malvoyants et aveugles qui empruntent régulièrement les transports en commun. Par exemple, les particularités des déplacements avec un chien guide, l’importance des contrastes, des lignes guides ou encore d’une synthèse vocale suffisamment audible et d’un affichage claire lui ont été expliqués.

 

Au terme de cette mise en situation, des échanges entre les parlementaires, la STIB et le CAWaB ont permis de parler des difficultés rencontrées et de mettre en avant la nécessité de renforcer la politique d’accessibilité du réseau de transports en commun bruxellois.

Reportage de la RTBF : http://www.rtbf.be/info/societe/detail_accessibilite-de-pmr-des-deputes-bruxellois-prennent-le-metro-en-chaise-roulante?id=9306907

Pour suivre l’activité du CAWaB : https://www.facebook.com/2025accessible/ ou encore https://sites.google.com/site/cawabasbl/

Alice on the roof, famille d’accueil d’Orus, futur chien guide d’aveugle

La famille d’Alice on the roof, découverte dans l’émission The Voice Belgique et révélée avec son tube « Easy Come, Easy Go », a accueilli pendant un an Orus, qui débute sa formation de chien guide d’aveugle aux Amis des Aveugles.

Alice-on-the-roof-Orus-Louis

Sélectionné par le centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles selon des critères spécifiques, Orus, golden retriever de couleur beige, est destiné à rendre de l’autonomie à une personne aveugle ou malvoyante. Pendant près d’un an, il a été choyé et sociabilisé par la famille d’Alice on the roof. Aujourd’hui, il a réintégré le centre de formation de chiens guides pour débuter sa formation qui durera approximativement une année. La semaine, Orus apprend son futur métier de super-héros et le week-end, il retrouve ses parents d’accueil, Alice ainsi que son petit frère Louis.

Un énorme merci à la famille d’accueil d’Orus, maillon indispensable dans la chaine de solidarité pour aider à la socialisation du chiot.

Envie, vous aussi, de devenir famille d’accueil d’un chien guide comme Alice on the roof ? Contactez le centre de formation de chiens guides : 065/40.31.28 – 0472/09.65.60 – a.mouton@amisdesaveugles.org

Journée de la canne blanche – Avec son chien guide, Jacky se débrouille mieux qu’un voyant !

Le 15 octobre est la journée internationale de la canne blanche. Cette journée permet d’attirer l’attention du grand public sur la mobilité des personnes déficientes visuelles. Il existe différentes aides qui permettent aux aveugles et aux malvoyants de se mouvoir de manière autonome et parfois même d’être plus à l’aise que certaines personnes voyantes. Voici l’expérience de Jacky et de son chien guide Diablo.

Il y a quelques années, Jacky a commencé à perdre progressivement la vue. Le diagnostic est tombé alors qu’il passait des tests pour travailler aux chemins de fer. Après plusieurs opérations, il possède encore un reste de vision mais les médecins lui ont annoncé qu’il deviendrait un jour non-voyant. « Je perçois encore la lumière de mon œil.gauche Cela peut être très embêtant car même la nuit, j’ai comme une lampe de poche allumée dans l’œil. Suite à plusieurs hémorragies, je vois des flash lumineux comme si on me prenait sans cesse en photo. De l’œil droit, les visages commencent à s’estomper au delà de deux mètres. En 2013, pour lui permettre de se déplacer de manière plus autonome, Jacky est devenu l’heureux maître de Diablo, Golden Retriever et chien guide formé par Les Amis des Aveugles.

jacky-et-diablo

Jacky et Diablo

« Bien que Diablo aime beaucoup la chaleur du poêle, nous nous baladons souvent en campagne car j’habite un endroit reculé. Cet été, je suis parti en France avec lui, une semaine en Ardèche et une semaine dans le Périgord. Nous avons visité le gouffre de Padirac à -130 mètres. Pour arriver à cette profondeur, nous avons descendu 450 marches. Le personnel très accueillant était même très étonné car nous nous sommes mieux débrouillés que des voyants ! Nous avons aussi fait une promenade en bateau sur la rivière qui coule au fond du gouffre. Sur l’ensemble des vacances nous avons marché presque 100 kilomètres à travers des chemins parfois reculés et montagneux. Nous partions souvent le matin pour éviter que la chaleur ne brule les pattes de Diablo. Ces vacances ont été une expérience unique et exceptionnelle …. pour nous deux !

gouffre-de-Padirac

Le Gouffre de Padirac

Depuis qu’il a perdu la vue, Jacky a complétement réorganisé ses hobbys. Il est devenu en quelque sorte développeur d’applications Androïd pour smartphones.  Avec deux québécois et un new-yorkais, il a par exemple développé une application audio avec commande et retour vocales. « Quand mes enfants seront grands, j’aimerai faire de plus grands voyages avec mon chien guide et pourquoi pas aller en vacances de l’autre côté de l’Atlantique ! « 

« On the road again, again … « 

 

 

L’accès des chiens guides aux lieux ouverts au public

De quoi je me mêle ? – Le talk show sur RTL-TVi ce jeudi 17 septembre présentait un reportage sur un chiwawa traité comme un bébé dans un restaurant. Etonnant au vu du nombre de témoignages de personnes déficiences visuelles ou en situation de handicap, accompagnées de leur chien guide ou de leur chien d’assistance, à qui on refuse l’accès d’un resto, d’un hôpital, d’une grande surface, d’une prison… alors que la législation dans les 3 régions du pays consacre le droit d’accessibilité des lieux publics pour tous les chiens d’assistance. Rapportez votre expérience à la fédération belge des chiens d’assistance pour établir des statistiques et objectiver le débat.

http://www.rtl.be/rtltvi/video/549097.aspx

Intervention d’une personne déficiente visuelle et de la porte-parole des Amis des Aveugles vers 11 minutes

Les chiens d’assistance sont formés pour guider les personnes en situation de handicap et les aider à se déplacer avec une autonomie maximale, pour désigner les infrastructures et mobilier urbain intéressants pour le bénéficiaire (passage pour piétons, arrêt de bus, etc.). Ils mémorisent des itinéraires régulièrement empruntés (boulangerie, supermarché, médecin, etc.).

Les chiens d’assistance sont reconnaissables à leur harnais et à leur cape. Ils ont aussi une carte d’identification. Le chien d’assistance est remis gratuitement au bénéficiaire, après une formation ad hoc par un centre accrédité.

L’accessibilité des lieux publics est une compétence régionalisée. Un décret en régions wallonne et flamande et une ordonnance autorisent les chiens d’assistance, en ce compris les chiots en formation, à avoir accès à tous les lieux publics sans restriction (restaurants, bâtiments publics, hôpitaux, transports rémunérés…).

Le centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles est membre de la Belgian Assistance Dog Association (BADF) dont un des objectifs est de favoriser l’accès à tous les lieux publics. Cette fédération — qui rassemble les centres de formation de chiens d’assistance qui répondent aux normes d’accréditation et aux exigences des fédérations internationales pour obtenir la qualité de formation souhaitée – répertorient toutes les expériences malheureuses rencontrées par les bénéficiaires de chien d’assistance, de manière à pouvoir objectiver la problématique et inciter les pouvoirs publics à prendre les mesures ad hoc.

Les fédérations européennes des chiens d’assistance et des chiens guides lanceront très prochainement une pétition en ligne pour que des normes européennes soient prises.

Quand on leur parle d’accessibilité aux lieux publics, beaucoup de bénéficiaires de chien d’assistance répondent : « Pas évident ! C’est agaçant de devoir batailler au quotidien pour faire valoir un droit reconnu par la loi ». Et de constater qu’édicter des normes ne suffit malheureusement pas. Encore faut-il les faire connaître et les faire appliquer. Un de nos bénéficiaires rapporte qu’un jour, le gérant d’une grande surface lui refusait l’accès à son magasin. Présent à ce moment sur les lieux, un inspecteur de l’agence pour la sécurité alimentaire (AFSCA) se rangeait au point de vue du gérant, faute de connaître cette législation. Après discussion et présentation de la carte d’identification du chien guide, tout est rentré dans l’ordre.

Certains restaurateurs refusent parfois l’accès des personnes accompagnées d’un chien d’assistance, invoquant l’hygiène ou la crainte de la réaction des clients présents. Contre toute attente, c’est souvent dans les friteries que les refus sont les plus nombreux ! S’il est vrai que les chiens d’assistance sont interdits dans les cuisines, le fritkot est un lieu public comme un autre et donc accessible. N’oublions pas non plus que la personne en situation de handicap est un client comme un autre.

Que faire ? Au niveau régional, des campagnes de sensibilisation sont importantes pour faire connaître la législation en la matière. Les associations professionnelles et les centres de formation de chiens d’assistance ont aussi un rôle à jouer dans l’information sur et la sensibilisation aux différentes situations de handicap. Les bénéficiaires ont eux aussi un maillon fondamental dans la chaîne d’information : la plupart d’entre eux rapporte que grâce à un dialogue constructif, la situation s’améliore progressivement.

Lien vers l’article : Chien guide – un métier pas un autre

Ouvrez l’œil ! Samedi 19 septembre, Les Amis des Aveugles et Malvoyants ouvrent leurs portes.

Comment vivre au quotidien quand on est malvoyant ou aveugle ? Comme tout le monde ! Grâce à des aides techniques, à des aménagements raisonnables… spécifiquement adaptés à la déficience visuelle.

Visuel journée portes ouvertes 2015

Samedi 19 septembre, entre 10 h 00 et 17 h 00, les portes du centre de formation de chiens guides, du centre de réadaptation fonctionnelle, du centre de transcription adaptée et de l’entreprise de travail adapté seront ouvertes au public. Une occasion unique de changer son regard sur les personnes avec un handicap.

Pour petits et grands, activités ludiques de sensibilisation à la déficience visuelle.

Exposition sensorielle « Le nez de Cyrano » sur les odeurs du XVIIe siècle, exposition d’œuvres réalisées par des artistes déficients visuels et les résidents des structures d’hébergement, exploration d’une œuvre, baby foot géant (sous réservation), pétanque adaptée, parcours dans le noir (sous réservation), pêche au canard avec quizz ludique, découverte du potager adapté, réalisation d’une mosaïque géante, découverte du braille et des adaptations de cours pour étudiants déficients visuels, mise en situation avec un chien guide, présentation des activités de l’entreprise de travail adapté …

Démonstration d’aides techniques pour déficients visuels

Avec la présence de JOLYsignal, entreprise citoyenne -la signalétique de conception universelle-
Un engagement citoyen… pour des villes, des communes, des administrations, des services et des bâtiments plus accessibles !
Leur devise : ce qui est indispensable à quelques personnes devient utile à tous.

Les firmes LVI, Sensotec, Integra, Optelec et Ergra Engelen, Koba Vision exposeront leur matériel adapté pour les personnes déficientes visuelles.

La Résidence Comtesse Madeleine d’Oultremont sera également ouverte au public.

Établissement d’hébergement et d’accueil pour personnes âgées, spécifiquement adaptée aux besoins des personnes déficientes visuelles, il collabore avec les opérateurs locaux de santé dont les services thérapeutiques et d’accompagnement des Amis des Aveugles et Malvoyants tout proches, pour que les besoins individuels de chaque résident soient rencontrés.

Programme provisoire

10 h 00 – Visite de l’exposition d’œuvres réalisées par des artistes déficients visuels et exploration d’une œuvre

10 h 30 – Rétrospective du 130e anniversaire de l’œuvre

11 h 00 – Présentation de l’école des chiots

11 h 00 – Visite de l’exposition d’oeuvres réalisées par des artistes déficients visuels et exploration d’une œuvre

12 h 00 – Arrivée de la balade tandem

12 h 30 – Remise des trophées aux joggeurs des 20 km de Bruxelles – édition 2015

13 h 00 – Mise en situation avec un chien guide

13 h 30 – Cinéma pour tous: procédé d’audiodescription

14 h 00 – Présentation de l‘école des chiots

14 h 30 – Visite de l’exposition d’œuvres réalisées par des artistes déficients visuels et exploration d’une œuvre

15 h 00 – Atelier de premiers soins à donner à son animal de compagnie

15 h 30 – Visite de l’exposition d’oeuvres réalisées par des artistes déficients visuels et exploration d’une œuvre

15 h 45 – Mise en situation avec un chien guide

16 h 00 – Rétrospective du 130e anniversaire de l’œuvre

16 h 30 – Spectacle de magie par Cédric DEFLEUR, malvoyant

En 2013, notre journée portes ouvertes c’était ça  :

Informations pratiques

Adresse : 37 rue de la barrière, 7011 Mons

Entrée libre.

Possibilité de se restaurer sur place.

Prise en charge à la gare de Mons pour les personnes déficientes visuelles (sur réservation).

infos : 065 40 31 00

HORAIRE NAVETTE GHLIN-GARE DE MONS

assurée par Les Amis des Aveugles

Départ Ghlin : 9h45 – Arrivée gare de Mons : 10h00

Départ Ghlin : 11h15 – Arrivée gare de Mons : 11h30

Départ Ghlin : 13h15 – Arrivée gare de Mons: 13h30

Départ Ghlin : 14h30 – Arrivée gare de Mons : 14h45

Départ Ghlin : 15h30 – Arrivée gare de Mons : 15h45

Dernier trajet vers la gare de Mons à 17h30

avec les bus de la TEC

au départ de la gare de Mons ( ! ancienne gare )

Durée du trajet: 10 minutes

Arrêt: Barrière

Ligne 14:   à 10h06, 12h06, 14h06, 16h06

Ligne 14B: à 9h40, 10h40, 11h40, 12h40, 13h40, 14h40, 15h40, 16h40