ADAMag : nouvelle revue pour les personnes déficientes visuelles

Si vous êtes une personne déficiente visuelle, peut-être avez-vous reçu par voie postale ou dans votre boîte de réception électronique, le premier numéro de notre revue ADAMag ? Ce nouveau magazine au graphisme moderne propose des rubriques dynamiques pour toute personne intéressée ou touchée par la déficience visuelle.

Si vous ne l’avez pas encore sous la main, ce n’est qu’une question de temps, contactez-nous au plus vite !

ADAMag : késako ?

« ADAMag » pour « Amis des Aveugles et Malvoyants Magazine » est une revue trimestrielle pour les personnes aveugles et malvoyantes ou pour toute personne intéressée par le handicap visuel. Entièrement gratuite, elle offre une foule  d’informations pratiques au sujet des services que propose l’Œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants asbl. Par exemple, vous retrouvez sous la rubrique « Sous la loupe » une analyse plus en profondeur d’un service de l’association, d’une aide, d’une nouveauté ou encore d’un métier lié à la déficience visuelle. La revue propose aussi des portraits de personnes déficientes visuelles ou des trucs et astuces pour acquérir encore plus d’autonomie. Découvrez aussi la rubrique « Remplacé par une app », dans laquelle notre expert non-voyant Arnaud, grand amateur de nouvelles technologies, teste et commente une application.

Couv-ADAMag

Un agenda débordant d’activités adaptées et accessibles

ADAMag, c’est aussi l’agenda des activités accessibles et adaptées aux personnes malvoyantes ou aveugles organisées par le service loisirs de l’association. Vous les retrouverez dans un cahier indépendant, au centre de la revue. Laissez-vous tenter par les visites culturelles adaptées au musée, des spectacles accessibles au théâtre, des activités sportives adaptées et parfois hors du commun ou encore par des excursions d’un ou plusieurs jours, etc.

Comment se procurer la revue ?

Pour recevoir la revue gratuitement tous les trois mois, prenez contact avec Julien BAUDUIN soit par téléphone au 065/40.31.57, soit par email j.bauduin@amisdesaveugles.org, soit en contactant votre assistant social. La revue est disponible en braille, en grands caractères et/ou en version électronique sur demande.

Publicités

Soigner son image quand on a perdu la vue ?

En ce jeudi 8 mars, journée internationale des droits de la femme, coup de projecteur sur un nouvel atelier bien-être à destination de femmes aveugles ou malvoyantes désireuses de prendre soin de leur image.  

Un atelier beauté pour les femmes aveugles ou malvoyantes

Certes, les apparences ne sont pas tout. Mais pourquoi faudrait-il abandonner toute coquetterie quand on est malvoyant ou aveugle ? Plus que quiconque, la personne déficiente visuelle s’interroge sur son image qu’elle perçoit mal ou pas. Parce que prendre soin de soi, soigner son image ne s’adresse pas qu’aux personnes voyantes et coquettes, nous organisons un atelier animé par une ergothérapeute et une psychologue des Amis des Aveugles accompagnées d’une professionnelle de la beauté.

atelier-bien-etre-maquillage-aveugle-malvoyant

Dans une ambiance décontractée, chacune a l’occasion de partager ses trucs et astuces pour se maquiller et d’exprimer son ressenti sur l’image de soi.  Nancy explique ses attentes : « J’ai bientôt 40 ans et je vais, prochainement, commencer un nouvel emploi. Mon traitement m’oblige à mettre des gouttes toutes les heures dans les yeux cependant j’aimerais paraitre maquillée et apprêtée ». Isabelle ajoute « J’aime paraître coquette et me sentir bien dans ma peau. »

Une esthéticienne à l’écoute des participantes

L’esthéticienne présente sur place donne des informations sur les produits de beauté et conseille les participantes selon leurs besoins. Elle insiste notamment sur les étapes nécessaires pour bien préparer la peau : la nuit, la peau se régénère, c’est pourquoi il faut la nettoyer à l’aide d’un gel nettoyant et appliquer une crème de nuit avant d’aller dormir. Le matin, utiliser une lotion tonique avec une crème de jour suffit.

Ce nouvel atelier complète la gamme d’activités communautaires qui comprend les groupes de parole, les activités socioculturelles et les ateliers cuisine. Elles guident la personne déficiente visuelle dans la découverte de ses potentialités, en lui permettant d’intégrer les limites liées au handicap.

 

Pourquoi prendre soin de soi?

Il y a quelque temps, nous vous présentions dans un article le Blog What Color Is It ? géré par Pauline, déficiente visuelle, passionnée par les cosmétiques. Nous lui avons proposé d’écrire de temps à autre sur cet espace pour vous faire découvrir que tout en étant une personne déficiente visuelle, il est tout à fait possible de prendre soin de soi.

prendre-soin-de-soi-mariage

Make time for yourself » : aménagez-vous du temps                                                                Crédit photo : https://shesaidido.files.wordpress.com/2016/04/prendre-soin-de-soi-mariage.jpg

Pourquoi prendre soin de soi?

Avant de commencer, je tiens à dire merci aux Amis des Aveugles de m’avoir invitée à écrire de nouveau pour ce blog. Cela me fait très plaisir de pouvoir partager un peu mes idées et ma conception du bien-être et de la « beauté » avec vous.

Pourquoi prendre soin de soi ? De quelle façon ? Est-ce que c’est d’office onéreux ? Est-ce que ça prend du temps ? Est-ce vraiment utile ? Que l’on soit capable de voir complètement (voyant), partiellement (déficient visuel) ou non (aveugle), on s’est probablement tous déjà posé ce genre de question. La profusion de livres, magazines, émission de télévision, vidéos sur les réseaux sociaux… sur le « lifestyle », le « développement personnel », la méditation, le sport, la culture, la cuisine et j’en passe nous font perdre un peu le nord et le fréquent manque d’accessibilité à tout ce contenu met un peu la personne déficiente visuelle à part. Mais pourquoi devrait-on rester à part ? Une personne qui ne s’est jamais vue dans un miroir n’a t’elle pas envie de rendre une jolie image d’elle ? De sentir bon ? De se sentir bien habillée ? De bien se nourrir ? De faire du sport ? De se cultiver ? Parce que, tout ça, c’est prendre soin de soi.

Prendre soin de soi, ce n’est pas seulement une question d’apparence physique, c’est aussi intellectuel, spirituel, émotionnel. Lorsque j’applique une crème sur mon visage, j’ai l’impression de sentir bon, d’être plus propre, plus douce au toucher. Lorsque je fais la cuisine du mieux que je peux, non seulement je prends soin des facultés motrices fines en étant minutieuse, mais je canalise mon stress, je me change les idées et je prends soin de mon système digestif, de ma peau et même de mes convives et servant un bon petit plat ou un dessert sympa. Lorsque je lis, j’apprends de nouvelles choses et je prends soin de ma mémoire, de ma faculté d’imaginer les scènes que je découvre avec les yeux, les oreilles ou du bout des doigts. Lorsque je fais du sport, quel qu’il soit, je prends soin de mon coeur, de ma ligne, de ma posture, j’apprends à mieux percevoir ce corps que je n’ai peut-être jamais vu.

Mais prendre soin de soi, cela n’a pas que des avantages pour celui qui en prend la peine, l’entourage en bénéficie aussi ! On est de meilleure compagnie, de meilleure humeur, on a plus confiance en soi pour se trouver une compagne/ un compagnon de vie, un emploi, pour demander de l’aide ou pour donner de sa personne dans une activité qui nous tient à coeur. On ose plus, on se connaît mieux, on s’ouvre petit à petit aux autres.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles je continue de prendre soin de moi au quotidien. Et vous, quelles sont ou seraient les vôtres ?

Pauline – https://whatcolorisit.wordpress.com/

Blog What color is it : comment décrire les produits cosmétiques ?

Depuis quelques temps, Pauline s’est passionnée pour tout ce qui touche au maquillage. Déficiente visuelle, elle ne distingue pas les couleurs et pour elle les noms parfois farfelus des produits ne sont pas très explicites. Elle a décidé de créer le blog « What color is it » (http://whatcolorisit.wordpress.com) pour recenser sur base des descriptions de son entourage le plus possible de produits cosmétiques rencontrés dans les magasins ou sur la Toile.

photo-produit-cosmétique

« Parfois les gens me disent : « Ah ? Vous avez un souci de vue ? Pourtant, vous êtes toujours bien accordée, souriante, vous êtes jolie ». On ne peut pas être handicapée de la vue et être jolie ? Avoir envie de prendre soin de soi ? Avoir envie de se sentir bien dans son corps, d’améliorer son image de soi ?

Et bien si ! Et pourtant, les grandes marques de cosmétiques (les petites aussi, le plus souvent) oublient l’égalité d’accès aux produits de beauté, aux produits de soin. Il est quasi impératif de demander de l’aide pour acheter ses produits, les étiqueter, les reconnaître. Il n’y a pas de place sur les palettes de maquillage pour en étiqueter les fards, les packagings se ressemblent souvent. Si on veut se débrouiller seule et acheter sur le net, certains produits comme les rouges à lèvres portent des noms « à coucher dehors ». « Kimono imperial », qu’est-ce que c’est ? Un rouge ? Un noir ? Un blanc ? Et encore, certains n’ont accès à ce nom loufoque que quand le site est accessible avec une synthèse vocale !

Pour remédier à cela, j’ai créé « What Color Is It ? », un site (pour l’instant sous forme de blog WordPress) sur lequel j’apporte au mieux mon aide aux personnes qui ont du mal à voir les couleurs ou à voir tout court. Ce site est donc pour toutes celles qui ont assez de résidu visuel pour se maquiller mais ne reconnaissant pas bien les teintes, mais aussi pour celles qui ne peuvent pas voir et désirent pourtant être à la mode et coquettes. Pensons enfin à celles et ceux qui veulent simplement faire plaisir à un proche ou un(e) ami(e) fan de cosmétiques et qui ne peuvent simplement pas se décider entre la teinte « babydoll » et la teinte « Nuit à Paris », impossibles à s’imaginer.

J’offre des descriptions de packagings et de couleurs d’un maximum de produits comme les fards à paupières, les ver­nis à ongles, les rouges à lèvres.

J’évalue l’accessibilité des sites internet des marques dont je parle et je donne (enfin don­nerai, il n’y en a pas encore beaucoup) des astuces pour aider les déficientes visuelles (ou les débutantes) à se maquiller correcte­ment sans miroir.

Le site est rédigé en français et en anglais afin de toucher le plus de monde possible, alors n’hésitez pas si votre correspondante aveugle en Australie ou au Danemark a besoin d’un petit coup de main ! »

http://whatcolorisit.wordpress.com