Immoweb – recherche de testeurs déficients visuels

Dans le cadre de l’amélioration de leurs produits et en vue de pouvoir les offrir à tous les publics, le site internet immobilier « Immoweb » cherche des testeurs malvoyants.

Au cours d’une séance d’une heure ou deux, les testeurs pourront interagir avec différents outils et faire part de leur remarques. Le but est de réaliser des tests plusieurs fois par an. Les participants se verront offrir  un bon-cadeau.

Contact :

Diego de Wautier – diego.dewautier@immoweb.be – 0486 367 194

 

 

 

Publicités

Déficience visuelle : trucs et astuces pour faire ses courses

Plaisir ou corvée, faire les courses est une activité de la vie quotidienne à laquelle personne ne peut échapper. Lorsqu’une perte de vision survient, cela peut parfois se transformer en parcours du combattant. A moins de connaitre quelques astuces pouvant grandement se faciliter la vie. Nous allons vous en présenter quelques unes dans cet article.

Comment se rendre dans un magasin ?

Le saviez-vous, beaucoup de communes disposent d’un service de taxi social. Ce service est généralement mis en place au niveau des CPAS. Accessible aux personnes déficientes visuelles, les conditions d’utilisation sont toutefois variables d’un endroit à un autre. Par exemple, le CPAS de Mons propose un service de taxi social disponible pour les personnes habitant l’entité montoise bénéficiant d’une allocation pour personnes handicapées ou étant en situation de mobilité réduite. Le taxi peut se déplacer dans un rayon de 25 km autour du lieu de la prise en charge. Le coût comprend un forfait de prise en charge (6.50€) et une participation au km (0.35€).

Des services de transports sont également mis en place par les mutuelles ou par d’autres opérateurs. La plateforme internet « bien vivre chez soi » dans la partie « obtenir une aide / mobilité – transports », offre un aperçu des différents services disponibles. http://bienvivrechezsoi.be/obtenir-une-aide/mobilite-transports_22.php

Les Amis des Aveugles mettent également un service de transport à votre disposition. Les frais d’inscription s’élèvent à 21,95€. Il est nécessaire de s’inscrire via Sodexo http://www.wallonie-titres-services.be/ car le déplacement coûte un titre service de l’heure (9€). Le client reçoit une facture mensuelle avec le coût par km (0.35€/km). Si la personne réside dans l’arrondissement de Mons, elle ne payera que les km à partir de son domicile jusqu’au point de rdv. Dans le cas contraire, il devra payer les km à partir de Ghlin. Contactez le service social des Amis des Aveugles en suivant ce lien http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Besoin d’aide pour faire ses courses ?

Recourir à une aide familiale peut vous soulager aussi bien pour vous véhiculer jusqu’au magasin que pour réaliser avec ou sans vous vos achats. En région wallonne, le prix d’une heure de travail d’une aide familiale varie entre 0,87€ et 7,81€. Ce prix est fixé en fonction de la situation familiale, du nombre de personnes à charge et des revenus nets mensuels du ménage. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaitre les modalités pratiques et les conditions d’un éventuel remboursement.

De manière générale, les commerces ne disposent pas de service d’accompagnement pour des personnes en situation de handicap ou de référent PMR. Adressez-vous, au personnel afin de solliciter leur aide. Certaines grandes surfaces ont néanmoins choisi de former leur personnel à l’accueil des personnes déficientes visuelles, par exemple, l’hypermarché Carrefour des Grands-Prés à Mons.

Se repérer dans un magasin n’est parfois pas évident et requiert d’avoir une bonne représentation de l’espace. Il est parfois utile de solliciter l’aide et les conseils d’une ergothérapeute afin de gagner en autonomie et en efficacité. Pour connaître les modalités pratiques pour débuter un accompagnement aux Amis des Aveugles, veuillez prendre contact avec le service social en suivant ce lien : http://amisdesaveugles.org/service-social.html.

Des objets pour se faciliter la vie ?

On ne sait parfois pas quoi faire de toutes les petites pièces de monnaie qui se mélangent dans notre porte-monnaie. Le porte-pièces euros vous permet de ranger toutes vos pièces. Idéal dans la voiture, dans le sac, ou dans votre poche. Bien-sûr, livré sans les pièces ! (vendu par le service social des Amis des Aveugles).

Reconnaitre un billet peut également s’avérer compliqué surtout si on dispose de peu de temps à la caisse. La société Cobolt a mis au point un appareil simple permettant de reconnaître la valeur d’un billet de banque. Banknote Eurodetector est simple et très facile à utiliser: il ne comporte qu’un seul bouton. Lorsque vous avez appuyé sur le bouton, le détecteur vibre à plusieurs reprises, selon la valeur du billet de banque que vous avez introduit dans l’appareil. Vendu 58 € par Sensotec.

Faire du shopping avec un chien guide ?

L’accessibilité des lieux publics est une compétence régionalisée. Des décrets en région wallonne et flamande et une ordonnance en région bruxelloise autorisent les chiens guides, en ce compris les chiots en formation, à avoir accès à tous les lieux publics (restaurants, bâtiments publics, hôpitaux, commerces,…).

L’accès peut être refusé par un règlement spécifique à ces lieux. Les motivations peuvent être diverses (exigences d’hygiène, de santé publique, de sécurité ou d’impossibilité d’aménagement raisonnable ou en vertu d’une disposition légale ou réglementaire contraire.

Ce refus doit être porté à la connaissance du public par voie d’affichage. Les restrictions en matière d’hygiène et de santé publique sont admises dès lors qu’il s’agit de locaux spécifiquement consacrés à l’administration de soins ou à la réalisation d’actes médicotechniques ou dès lors qu’il s’agit de locaux fréquentés par des personnes non chaussées.

En cas d’un refus d’accès, privilégiez le dialogue. Il s’agit souvent d’une méconnaissance de la législation. Si cela ne suffit pas, prenez contact avec l’école qui a formé votre chien guide afin de sensibiliser le commerçant ou pour introduire une plainte sur base d’une discrimination auprès d’UNIA (le centre pour l’égalité des chances).

Et les courses en ligne ?

Plusieurs chaines de la grande distribution disposent d’un site internet permettant de faire ses courses en ligne. Fonctionnant souvent sur le principe d’un enlèvement en magasin, certaines chaines mettent aussi en œuvre la livraison à domicile. Carrefour propose le service « Carrefour drive » https://drive.be.carrefour.eu/fr/livraison-domicile (disponible à Bruxelles et dans le Brabant wallon). Vos courses effectuées en ligne vous seront livrées par la poste au moment choisi. Le montant total à payer comprend le prix de vente des produits livrés, majorés des frais de service de 4.50€, si votre commande n’atteint pas un total de 150€. Delhaize propose également la livraison à domicile des courses effectuées en ligne sur http://www.delhaize.be. Un forfait s’élève à 9,95€. Si vous ajoutez le produit de la semaine, vous bénéficiez des frais de préparation gratuits, soit une réduction de 4,50€ sur les frais de livraison. Chez Colruyt, les livraisons à domicile sont assurées par le service « solucious » https://www.solucious.be. Celui-ci coûte 18 € pour une commande de 0 à 125 €, 7 € pour une commande de 125 € à 250 €. Il est gratuit au-delà de 250 €.

Et vous quels sont vos trucs et astuces ?

03/12 – Nouvelle campagne UNIA – J’ai un handicap et j’ai des droits

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées a 10 ans. Le 3 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, Unia (Centre interfédéral pour l’égalité des chances) lancera une campagne réalisée par et pour les personnes handicapées. Le message ? Défendez vos droits. L’œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutient cette campagne. Les personnes déficientes visuelles ont un handicap et elles ont des droits ! Nous serons présents à Mons ce 03/12 pour les revendiquer aux côtés d’Unia.

Visionnez le clip de la campagne ci-dessous (disponible en audiodescription en cliquant sur le lien en bas à gauche de la vidéo).

De nombreuses personnes handicapées ignorent encore leurs droits. À travers cette campagne d’information, et en utilisant différents canaux de communication, Unia veut changer la donne en diffusant : des films sous-titrés sur les réseaux sociaux et en pharmacies ; des bannières sur les sites web fréquentés par des personnes handicapées ; des affiches et dépliants dans les associations représentatives des personnes handicapées.

Manifestation de chaussures

Le 3 décembre, des centaines de paires de chaussures seront déposées dans sept villes de Belgique. Ces chaussures manifesteront contre l’invisibilité des personnes handicapées et réclameront une meilleure prise en compte de leurs droits. Découvrez cette action ici.

Les Amis des Aveugles et Malvoyants soutiennent cette action et seront présents à Mons pour vous rencontrer. L’événement se déroulera au carrefour de la rue de la Chaussée, Grand’rue, rue Samson et de la rue des Fripiers (à hauteur du magasin Levi’s et de l’ancien Mediamarkt) de 14h à 16h le samedi 3 décembre. Si en tant que personne déficiente visuelle vous vivez une situation de discrimination, vous pouvez prendre contact avec le service social de l’association qui vous aidera dans vos démarches auprès d’Unia.

Des droits comme tout le monde

Les personnes handicapées ont des droits, beaucoup de droits. Comme tout le monde. Ces droits sont définis dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Cette convention, qui existe depuis 10 ans, a été ratifiée par la Belgique en 2009. Elle s’est ainsi engagée à respecter et faire respecter les droits des personnes handicapées.

Unia a été désigné par les autorités belges pour surveiller l’application de ces principes.

Vos droits

Toute forme de discrimination fondée sur le handicap est interdite. Les personnes handicapées ont le droit :

  • de participer à l’élaboration des lois et politiques qui les concernent ;
  • d’accéder aux écoles, logements, transports publics et à leur lieu de travail ;
  • de prendre des décisions, de gérer leur argent et leurs biens personnels ;
  • d’être protégées contre toute forme de violence ou d’abus physique ou psychologique, et d’être traitées avec respect ;
  • de vivre où et avec qui elles veulent et de bénéficier du soutien nécessaire à cet effet.

Les personnes handicapées ont également droit :

  • à un enseignement inclusif qui ne sépare pas les élèves handicapés des autres élèves ;
  • à des aménagements individuels et collectifs au sein de l’enseignement ordinaire ;
  • au travail, dans tous les secteur

Site Unia : http://www.unia.be/fr

bunposters_6

Cecimac – un site d’entraide pour aveugles et malvoyants

La plupart des personnes non-voyantes se servent d’un ordinateur. Nombreux sont les utilisateurs qui travaillent encore sous le système d’exploitation Windows, car bien que les additifs d’adaptation soient onéreux, ces derniers s’avèrent faciles d’utilisation. Néanmoins, le temps passant, il semble que certains de ces usagers souhaitent s’éloigner de Microsoft et se rapprocher de la marque à la Pomme, afin de renforcer la sécurité de leur environnement informatique. Mais bien souvent, l’idée de passer au Mac (ordinateur de la marque Apple) suscite un questionnement auquel il est important de trouver réponse avant de prendre la décision finale.

laptop-and-mobile-phone-on-wooden-table

C’est justement dans cette optique d’aide qu’est né le site web Cecimac http://www.cecimac.net. Comme son nom l’indique, cette plate-forme a été créée pour venir en aide aux personnes atteintes de cécité et désireuses d’en connaître davantage sur le fonctionnement d’un Mac.

Cecimac est un outil convivial d’apprentissage, il propose :

  • une page pour les utilisateurs débutants d’un Mac ;
  • un article consacré aux personnes malvoyantes et aux possibilités d’optimiser l’affichage à l’écran
  • une page concernant l’utilisation du braille avec un Mac
  • des astuces pour la gestion des applications basiques
  • quelques tutoriels accessibles liés aux produits Apple ;
  • des témoignages de certains utilisateurs d’un Mac ;
  • un forum de discussion pour partager votre expérience avec d’autres usagers, et ce en toute convivialité.

Intéressés ? Alors bonne visite sur http://www.cecimac.net

Blog What color is it : comment décrire les produits cosmétiques ?

Depuis quelques temps, Pauline s’est passionnée pour tout ce qui touche au maquillage. Déficiente visuelle, elle ne distingue pas les couleurs et pour elle les noms parfois farfelus des produits ne sont pas très explicites. Elle a décidé de créer le blog « What color is it » (http://whatcolorisit.wordpress.com) pour recenser sur base des descriptions de son entourage le plus possible de produits cosmétiques rencontrés dans les magasins ou sur la Toile.

photo-produit-cosmétique

« Parfois les gens me disent : « Ah ? Vous avez un souci de vue ? Pourtant, vous êtes toujours bien accordée, souriante, vous êtes jolie ». On ne peut pas être handicapée de la vue et être jolie ? Avoir envie de prendre soin de soi ? Avoir envie de se sentir bien dans son corps, d’améliorer son image de soi ?

Et bien si ! Et pourtant, les grandes marques de cosmétiques (les petites aussi, le plus souvent) oublient l’égalité d’accès aux produits de beauté, aux produits de soin. Il est quasi impératif de demander de l’aide pour acheter ses produits, les étiqueter, les reconnaître. Il n’y a pas de place sur les palettes de maquillage pour en étiqueter les fards, les packagings se ressemblent souvent. Si on veut se débrouiller seule et acheter sur le net, certains produits comme les rouges à lèvres portent des noms « à coucher dehors ». « Kimono imperial », qu’est-ce que c’est ? Un rouge ? Un noir ? Un blanc ? Et encore, certains n’ont accès à ce nom loufoque que quand le site est accessible avec une synthèse vocale !

Pour remédier à cela, j’ai créé « What Color Is It ? », un site (pour l’instant sous forme de blog WordPress) sur lequel j’apporte au mieux mon aide aux personnes qui ont du mal à voir les couleurs ou à voir tout court. Ce site est donc pour toutes celles qui ont assez de résidu visuel pour se maquiller mais ne reconnaissant pas bien les teintes, mais aussi pour celles qui ne peuvent pas voir et désirent pourtant être à la mode et coquettes. Pensons enfin à celles et ceux qui veulent simplement faire plaisir à un proche ou un(e) ami(e) fan de cosmétiques et qui ne peuvent simplement pas se décider entre la teinte « babydoll » et la teinte « Nuit à Paris », impossibles à s’imaginer.

J’offre des descriptions de packagings et de couleurs d’un maximum de produits comme les fards à paupières, les ver­nis à ongles, les rouges à lèvres.

J’évalue l’accessibilité des sites internet des marques dont je parle et je donne (enfin don­nerai, il n’y en a pas encore beaucoup) des astuces pour aider les déficientes visuelles (ou les débutantes) à se maquiller correcte­ment sans miroir.

Le site est rédigé en français et en anglais afin de toucher le plus de monde possible, alors n’hésitez pas si votre correspondante aveugle en Australie ou au Danemark a besoin d’un petit coup de main ! »

http://whatcolorisit.wordpress.com

Translateka.com – Dictionnaires en ligne pour les personnes aveugles

Le service Translateka.com a été créé afin de répondre aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. C’est une collection de vingt dictionnaires bilingues en ligne comprenant cinq langues – polonais, anglais, allemand, français et espagnol.

Nous vous invitons à les tester! Chaque personne qui s’inscrira jusqu’au 31 mai 2015, recevra automatiquement un accès complet pendant 3 mois. Gratuitement et sans engagement.

Le service est adressé aux personnes aveugles et malvoyantes qui souhaitent développer leurs connaissances et compétences langagières. Translateka.com a été créé pour les personnes actives professionnellement, ainsi que pour les étudiants et tous ceux qui souhaitent élargir leur vocabulaire dans une langue étrangère.

Le site a été créé conformément aux règles d’accessibilité et est compatible avec les lecteurs d’écran. Pour ceux qui trouvent la voix de synthétiseur vocal monotone et ennuyeuse, on a préparé une version vocale dédiée du service.

Il y a également un ajout intéressant sous la forme d’un système original qui soutient l’apprentissage du vocabulaire. Grâce à un système de répétition spécial, accessible dans la section « Apprentissage », on peut non seulement traduire les mots, mais aussi les apprendre.

Translateka.com permet de rechercher un mot rapidement et efficacement et ensuite de l’écouter. La navigation sur le site se fait avec la touche TAB mais, afin de rendre l’utilisation du site encore plus rapide et plus facile, quelques fonctions possèdent également des raccourcis clavier. En un clic on peut lancer l’écoute d’un enregistrement, ajouter un mot à l’apprentissage, effacer un champ de saisie ou inverser les langues traduites. De la même façon on peut gérer l’application pour l’apprentissage du vocabulaire.

Tous les enregistrements ont été préparés par les locuteurs natifs professionnels ce qui a un impact indéniable sur l’apprentissage efficace de la prononciation correcte des mots étrangers. Le service est accessible en cinq langues.

http://www.translateka.com