Projection d’Un homme à la mer en audiodescription au FIFF de Namur 2016

Dans le cadre du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) 2016, L’Œuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants vous invite à la projection du film audiodécrit  :

UN HOMME A LA MER
de Géraldine Doignon
le 3 octobre 2016 à 18h15
au cinéma Caméo, rue des Carmes à Namur.

En présence de la réalisatrice.

Synopsis d’Un homme à la mer

20160506-1452-2-un-homme-la-mer-2016-g-raldine-doignonMathieu est biologiste marin. A plus de 35 ans, il passe son temps sur son microscope à découper de minuscules cadavres d’organismes marins. Il n’est pas heureux. Sa passion, c’était être en mer. Jusqu’au jour où Christine, sa belle-mère, disparaît… Impressionné et touché par ce geste, il part à sa recherche. Loin de tout, exilés de leur famille, Christine et Mathieu vont se retrouver, se comprendre et partager le même désir de reprendre leurs vies en main.

Le film a été audiodécrit (insertion de commentaires descriptifs pour les personnes aveugles ou malvoyantes) par l’ASBL Les Amis des Aveugles, avec le soutien de la Wallonie.

Informations pratiques

Quand ? Lundi 3 octobre 2016 à 18h15
Où ? cinéma Caméo, rue des Carmes à Namur
Ouvert à tous.
Entrée gratuite

Réservation

Attention, le nombre de places est limité. Merci de confirmer votre participation avant le 30/09 par mail via n.philippart@amisdesaveugles.org ou au 065 40 31 00 en précisant votre nom, prénom et si vous êtes accompagné(e). Après confirmation, un carton d’entrée vous sera envoyé.

Publicités

Pourquoi prendre soin de soi?

Il y a quelque temps, nous vous présentions dans un article le Blog What Color Is It ? géré par Pauline, déficiente visuelle, passionnée par les cosmétiques. Nous lui avons proposé d’écrire de temps à autre sur cet espace pour vous faire découvrir que tout en étant une personne déficiente visuelle, il est tout à fait possible de prendre soin de soi.

prendre-soin-de-soi-mariage

Make time for yourself » : aménagez-vous du temps                                                                Crédit photo : https://shesaidido.files.wordpress.com/2016/04/prendre-soin-de-soi-mariage.jpg

Pourquoi prendre soin de soi?

Avant de commencer, je tiens à dire merci aux Amis des Aveugles de m’avoir invitée à écrire de nouveau pour ce blog. Cela me fait très plaisir de pouvoir partager un peu mes idées et ma conception du bien-être et de la « beauté » avec vous.

Pourquoi prendre soin de soi ? De quelle façon ? Est-ce que c’est d’office onéreux ? Est-ce que ça prend du temps ? Est-ce vraiment utile ? Que l’on soit capable de voir complètement (voyant), partiellement (déficient visuel) ou non (aveugle), on s’est probablement tous déjà posé ce genre de question. La profusion de livres, magazines, émission de télévision, vidéos sur les réseaux sociaux… sur le « lifestyle », le « développement personnel », la méditation, le sport, la culture, la cuisine et j’en passe nous font perdre un peu le nord et le fréquent manque d’accessibilité à tout ce contenu met un peu la personne déficiente visuelle à part. Mais pourquoi devrait-on rester à part ? Une personne qui ne s’est jamais vue dans un miroir n’a t’elle pas envie de rendre une jolie image d’elle ? De sentir bon ? De se sentir bien habillée ? De bien se nourrir ? De faire du sport ? De se cultiver ? Parce que, tout ça, c’est prendre soin de soi.

Prendre soin de soi, ce n’est pas seulement une question d’apparence physique, c’est aussi intellectuel, spirituel, émotionnel. Lorsque j’applique une crème sur mon visage, j’ai l’impression de sentir bon, d’être plus propre, plus douce au toucher. Lorsque je fais la cuisine du mieux que je peux, non seulement je prends soin des facultés motrices fines en étant minutieuse, mais je canalise mon stress, je me change les idées et je prends soin de mon système digestif, de ma peau et même de mes convives et servant un bon petit plat ou un dessert sympa. Lorsque je lis, j’apprends de nouvelles choses et je prends soin de ma mémoire, de ma faculté d’imaginer les scènes que je découvre avec les yeux, les oreilles ou du bout des doigts. Lorsque je fais du sport, quel qu’il soit, je prends soin de mon coeur, de ma ligne, de ma posture, j’apprends à mieux percevoir ce corps que je n’ai peut-être jamais vu.

Mais prendre soin de soi, cela n’a pas que des avantages pour celui qui en prend la peine, l’entourage en bénéficie aussi ! On est de meilleure compagnie, de meilleure humeur, on a plus confiance en soi pour se trouver une compagne/ un compagnon de vie, un emploi, pour demander de l’aide ou pour donner de sa personne dans une activité qui nous tient à coeur. On ose plus, on se connaît mieux, on s’ouvre petit à petit aux autres.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles je continue de prendre soin de moi au quotidien. Et vous, quelles sont ou seraient les vôtres ?

Pauline – https://whatcolorisit.wordpress.com/

Mickaël Coppens – un top chef malvoyant en devenir

Mickaël est malvoyant de naissance. Il a des difficultés à déchiffrer les petits caractères et à distinguer des personnes de loin. Pourtant, il se forme avec passion au dur métier de cuisinier.

Portrait-de-MickaëlQuel est ton parcours scolaire ?

Depuis un an, je suis intégré dans l’enseignement ordinaire professionnel en section hôtellerie. Avant, j’étais élève dans l’enseignement spécialisé mais l’école que je fréquentais ne proposait pas la formation que je souhaitais. Donc, j’ai décidé d’entreprendre ce projet car je crois qu’avec de l’espoir et de la volonté on peut, en tant que déficient visuel, arriver aux mêmes objectifs que les autres.

Pourquoi avoir choisi l’hôtellerie ?

J’ai souhaité m’orienter dans les métiers de l’hôtellerie car j’ai envie de cuisiner de bons produits tout en restant abordable. Montrer aux personnes qui goûteront mes plats qu’il existe des tas d’aliments sains et savoureux bien loin de ce que l’on peut trouver dans les aliments préparés industriellement.

Comment ont réagi tes professeurs ?

A l’école, tout le monde est au courant de ma déficience visuelle. Cela n’empêche que certains profs ont peur et parfois me déconseillent de poursuivre dans cette voie. Heureusement, je peux compter sur le soutien d’autres profs plus compréhensifs et aussi sur l’aide de mes copains. Ils comprennent mes difficultés et m’encouragent.

Utilises-tu des adaptations particulières ?

Pour l’instant non. J’essaye de m’adapter seul sans matériel adapté en créant mes propres méthodes. Même si je connais bien les produits puisque je cuisine depuis que je suis tout petit, je goûte et je touche énormément. Ce sont des sens importants en cuisine parce qu’ils apportent beaucoup d’informations. J’aime créer et inventer, par exemple, des sauces originales.

Quel serait ton rêve ?

Un rêve un peu fou serait de devenir chef gastronomique avec une étoile. Le problème serait de réussir à travailler sous pression. Je pense que je travaillerais plutôt comme chef à domicile. Cela me plairait de pouvoir cuisiner selon les envies des personnes.

—–

Mickaël est suivi par le centre de transcription adaptée des Amis des Aveugles. Le centre intervient notamment dans les transcriptions de ses cours en grands caractères. Il est également suivi par le service social qui l’accompagne dans ses démarches administratives ou ses demandes d’aide. Les Amis des Aveugles l’encouragent chaleureusement dans la poursuite de ses rêves et projets.

L’adaptation des supports de cours est essentielle pour pouvoir apprendre et être mis dans les mêmes conditions que les autres étudiants. Cette mission est exercée par les centres de transcription adaptée. Les transcriptions sont réalisées sur support papier ou informatique et nécessitent de nombreuses heures d’un travail minutieux et spécialisé.

Depuis 2015, le décret wallon concernant les aides matérielles prévoit une participation des bénéficiaires dans les coûts de transcription à concurrence de 2 ou 10 % de la facture globale. Afin de soutenir les étudiants dans leurs études, Les Amis des Aveugles ont décidé d’intervenir financièrement dans les cas où ce surcoût serait difficilement soutenable par les familles – ce qui sera déterminé par une analyse de la situation financière familiale par le service social. Nous souhaitons une excellente année scolaire à tous les étudiants.