Translateka.com – Dictionnaires en ligne pour les personnes aveugles

Le service Translateka.com a été créé afin de répondre aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. C’est une collection de vingt dictionnaires bilingues en ligne comprenant cinq langues – polonais, anglais, allemand, français et espagnol.

Nous vous invitons à les tester! Chaque personne qui s’inscrira jusqu’au 31 mai 2015, recevra automatiquement un accès complet pendant 3 mois. Gratuitement et sans engagement.

Le service est adressé aux personnes aveugles et malvoyantes qui souhaitent développer leurs connaissances et compétences langagières. Translateka.com a été créé pour les personnes actives professionnellement, ainsi que pour les étudiants et tous ceux qui souhaitent élargir leur vocabulaire dans une langue étrangère.

Le site a été créé conformément aux règles d’accessibilité et est compatible avec les lecteurs d’écran. Pour ceux qui trouvent la voix de synthétiseur vocal monotone et ennuyeuse, on a préparé une version vocale dédiée du service.

Il y a également un ajout intéressant sous la forme d’un système original qui soutient l’apprentissage du vocabulaire. Grâce à un système de répétition spécial, accessible dans la section « Apprentissage », on peut non seulement traduire les mots, mais aussi les apprendre.

Translateka.com permet de rechercher un mot rapidement et efficacement et ensuite de l’écouter. La navigation sur le site se fait avec la touche TAB mais, afin de rendre l’utilisation du site encore plus rapide et plus facile, quelques fonctions possèdent également des raccourcis clavier. En un clic on peut lancer l’écoute d’un enregistrement, ajouter un mot à l’apprentissage, effacer un champ de saisie ou inverser les langues traduites. De la même façon on peut gérer l’application pour l’apprentissage du vocabulaire.

Tous les enregistrements ont été préparés par les locuteurs natifs professionnels ce qui a un impact indéniable sur l’apprentissage efficace de la prononciation correcte des mots étrangers. Le service est accessible en cinq langues.

http://www.translateka.com

Publicités

Visites adaptées au Musée du Doudou

Un musée adapté aux déficients visuels

Danlogo musée du doudous le cadre de Mons 2015, capitale européenne de la culture, un musée a été spécialement dédié au Doudou, évènement inscrit au patrimoine oral et immatériel de l’Humanité. L’association Les Amis des Aveugles, partenaire de longue date du pôle muséal de la Ville de Mons, a participé à l’adaptation du musée.

Récemment, une équipe du service accompagnement de l’association s’est rendue sur place pour une visite test. Le musée se situe au Jardin du Mayeur, non loin de la Grand-Place de Mons. L’accès au musée peut poser des problèmes aux personnes à mobilité réduite (pavés et escaliers pour arriver au Jardin du Mayeur) mais une rampe PMR est disposée rue du onze novembre. Le musée est sur 3 étages et l’accessibilité du bâtiment en lui-même a été bien pensée.

Le musée permet de bien ressentir la ferveur et l’esprit du Doudou : chaque pièce est sonorisée de manière tout à fait originale (vidéos avec effet 360°, effets sonores, battements de cœur, chants, applaudissements). Le visiteur est plongé dans l’ambiance dès la première salle.

L’aspect tactile n’a pas été oublié pour les déficients visuels. Il est possible de toucher des éléments des costumes des acteurs du combat dit Lumeçon et notamment la tenue de Saint-Georges (casque, lance, etc) et une reproduction du dragon. L’exposition est fort visuelle mais les adaptations et les audio-descriptions de la guide permettront de la rendre compréhensible aux déficients visuels. Ce musée ne propose pas de visites guidées mais le visiteur peut faire son parcours accompagné d’un audio-guide. Il sera possible aussi d’obtenir un guide de l’exposition en braille. http://www.museedudoudou.mons.be/

Des visites seront programmées prochainement par le service sports et loisirs de l’association via le Dynamusée . Ces visites seront organisées avec le concours d’une guide spécialement formée à l’accueil du public déficient visuel – Madame Joëlle Laurant – (guide au BAM) que nous remercions pour nous avoir fait découvrir ce musée et surtout pour nous guider lors de nos visites dans les nouveaux musées montois. (propos recueillis auprès de Maryem Legzouli du service sports et loisirs)

Renseignements :

065.40.31.00

s.sports-loisirs@amisdesaveugles.org

La ducasse de Mons

Cette semaine débuteront les festivités de la ducasse de Mons, appelées « le Doudou ». Le temps fort de cette fête multiséculaire aura lieu le dimanche 31 mai lors de la procession du Car d’or et du combat dit Lumeçon opposant Saint-Georges à un dragon.

Un preux chevalier, Saint-Georges, qui combat un monstre horrible, le Dragon, dans une arène de sable au beau milieu de la Grand-Place de Mons, pendant une demi-heure, chaque année le dimanche de la Trinité, en présence d’une foule énorme et enthousiaste: en quelques mots, c’est cela le Combat dit Lumeçon. http://www.mons.be/patrimoine-mondial/ducasse-de-mons/doudou/ducasse-rituelle/combat-dit-lumecon

La blague du jour

Le premier jour, elle a emballé ses effets personnels dans des boîtes, des malles et des valises…

Le deuxième jour, les déménageurs sont venus pour les emporter…

Le troisième jour, elle s’est assise pour la dernière fois dans leur salle à manger, et à la lueur des chandeliers, bercée par une douce musique de fond, elle s’est fait un festin de crevettes, de caviar et de champagne.

Lorsqu’elle a terminé son repas, elle est allée dans chacune des pièces de la maison et a déposé, dans le creux des tringles à rideaux, quelques crevettes qu’elle n’avait pas mangées.

Elle a ensuite bien nettoyé la cuisine, et quitté la maison.

Lire la suite

Une nouvelle édition pour l’Unisound BW Festival

unisound1Le vendredi 3 juillet 2015 se déroulera la deuxième édition de l’Unisound BW Festival au Parc à Mitrailles à Court-Saint-Etienne. Avec plus de concerts et plus d’animations, l’édition 2015 s’annonce d’ores et déjà très prometteuse.

Après avoir attiré plus de 700 personnes et suite aux nombreux retours positifs des festivaliers lors de sa première édition, l’Unisound se devait de revenir cette année!

Lire la suite

L’accessibilité des agences BNP Paribas Fortis

Une conférence sur la diversité a été organisée par la banque BNP Paribas Fortis. Elle réunissait des asso­ciations autour de l’accessibilité des agences pour les personnes âgées, les personnes ayant un handicap visuel, mental ou auditif. L’objectif était de mieux cer­ner les besoins de ces diffé­rents publics et de mieux y ré­pondre. Les efforts réalisés pour améliorer l’accessibilité de la banque ont également été pré­sentés lors de cette confé­rence.

Lire la suite

Verrines d’inspiration mauritanienne

verrines-mauritaniennes

Ingrédients (pour 4 verrines)

  • un demi-litre d’eau bouillante
  • 2 cuillères à soupe de fleurs d’hibiscus séchées
  • Une demi-cuillerée à café d’agar-agar
  • 300 grammes de fromage blanc bien épais (au besoin, le faire égoutter quelques heures)
  • 8 dattes fraîches coupées en petits morceaux
  • 1 grand bol de pastèque coupée en cubes
  • 1petit bouquet de menthe ciselée + quelques fleurs entières pour décorer
  • Thé menthe
  • Croquants aux amandes

Lire la suite

Le tarif à bord de la SNCB n’est pas conforme avec la Convention Handicap des Nations Unies

SNCBJusqu’en janvier dernier, le voyageur qui achetait un ticket à bord du train, s’il en informait l’accompagnateur de train, devait payer un supplément de 3 euros. Celui qui n’en informait pas l’accompagnateur payait quant à lui un supplément de 12,50 euros.  Les personnes reconnues en situation de handicap, quant à elles, ne devaient payer aucun supplément. Le 1er février, la SNCB a introduit un supplément unique de 7 euros pour tous ses voyageurs. Le Centre interfédéral pour l’égalité des chances a, comme le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées, émis des réserves concernant cette nouvelle mesure. « Oui, vous pouvez demander à une personne sans handicap physique, sensoriel ou mental d’acheter un billet en ligne ou via un distributeur automatique en gare, mais pour un certain nombre de personnes en situation de handicap c’est tout simplement impossible » déclare Patrick Charlier, directeur adjoint du Centre. « Les transports publics sont par ailleurs bien souvent le seul moyen pour les personnes en situation de handicap de se rendre vers leur lieu de travail, d’étude, etc. »

Lire la suite

Le Plan accessibilité en Région wallonne

Parlement wallon : question écrite du 04 mars 2015 posée au Ministre Maxime Prévot (CDH) en charge de l’action sociale et la santé

Dans sa note de politique régionale, Monsieur le Ministre avait comme objectif de mettre sur pied un Plan accessibilité réaliste avec pour objectif de rendre les bâtiments, les transports et les services accessibles aux personnes handicapées.

Plusieurs témoignages nous reviennent avec un véritable manque dans ce domaine ou il reste beaucoup de choses à faire.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre peut-il me dire s’il a demandé un rapport en lien avec cette problématique. A-t-il pu cibler les différents cas qui doivent être traités en priorité ? Ce Plan accessibilité est-il déjà en application ou est-il toujours en phase de réflexion ?

Lire la suite

Chien guide – un métier pas comme un autre

Salut, moi c’est Junior, jeune labrador de couleur noir. Je suis scolarisé dans une école un peu particulière, le centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles à Ghlin (Mons). Notre formation répond à des critères garantis­sant la qualité de notre futur travail de chien guide. En voici les dif­férentes étapes. Suivez-moi !

Lire la suite

Vie quotidienne : une app pour vous assister

La nouvelle application gra­tuite Be My Eyes permet de porter assistance à distance aux personnes déficientes vi­suelles qui peuvent utiliser leur appareil iOS (Iphone) pour « voir » à travers les yeux d’une autre personne.

Baptisée « Be My Eyes » (Soyez mes yeux), cette app connecte en effet des gens qui présentent une déficience visuelle avec des volontaires voyants de part le monde. Développée par la société danoise Robocat, cette application permet de lancer une visioconférence entre les deux utilisateurs pour permettre à l’assistant de décrire à son interlocuteur malvoyant ce que ce dernier lui montre à travers le capteur vidéo de son smartphone.

En pratique, une notification est envoyée à un volontaire lorsqu’un malvoyant a besoin d’aide. Il peut accepter ou refuser la demande s’il n’est pas disponible. Celle-ci sera simplement transférée à un autre utilisateur.

Actuellement ce service n’est disponible que sous iOS, mais une version pour Android est en préparation.

Découvrez Be My Eyes sur l’appstore (en anglais)

Source : http://www.handicapzero.org/newsletter/janvier-fevrier-2015/#c46241