Cuisiner en découvrant la nature

Le service accompagnement et loisirs des Amis des Aveugles et Malvoyants propose désormais une nouvelle formule d’atelier culinaire. En effet, Catherine Laugier, animatrice de l’atelier et fondatrice de l’ASBL Palette Nature propose des plantes sauvages comme ingrédient principal des plats. Les participants peuvent ainsi apprendre à cuisiner de nouvelles recettes tout en découvrant la nature.

Un atelier culinaire pour découvrir la nature

C’est la première fois que l’atelier cuisine a pour objectif de découvrir la nature. L’animatrice tient à ce que les ingrédients comportent des plantes sauvages. « Je n’organise pas des ateliers cuisine pour dire de cuisiner » dit-elle, « c’est pour moi une façon de découvrir la nature autrement et de la rendre accessible à tout le monde ». Son but est de créer des activités décalées qui sortent de l’ordinaire et de permettre aux personnes déficientes visuelles d’accéder à la nature.

Après une brève introduction sur la cueillette des plantes sauvages, Catherine a laissé place aux devinettes. Ainsi, deux participants Giuseppe et Robert ont du deviner quels ingrédients allaient composer leurs plats. Pour ce faire, ils ont eu recours aux sens de l’odorat et du toucher.

Atelier-culinaire-nature

Au menu pour cette première édition : orties et ail des ours.

Des toasts à l’ail des ours et des quiches aux orties

Dans une ambiance chaleureuse, Giuseppe et Robert ont préparé, en entrée, des toasts au fromage de chèvre accompagné d’ail des ours, de persil et de cerfeuil. En plat, ils ont confectionné des quiches aux orties, lardons et fromage. Pour terminer, place à la dégustation !

Atelier-culinaire-quiche

Cela fait des années que Giuseppe et Robert se rendent aux ateliers cuisine. Mais cette fois, c’était une découverte pour eux. C’était en effet la première fois qu’ils cuisinaient des plantes sauvages. Pour les deux amis, se rendre aux ateliers culinaires leur permet d’apprendre à  cuisiner de nouvelles recettes et de passer un bon moment ensemble.

Le prochain atelier culinaire nature se déroulera le mercredi 09 mai 2017.

Retrouvez toutes nos activités sur notre agenda.

Accessibilité de l’Apple Watch

Le site « les tactiles.be » est le fruit d’une collaboration entre le CRETH, des personnes
handicapées et des professionnels du monde du handicap. Vous y trouverez des fiches et vidéos de solutions classées selon le type de handicap.
Les informations concernant le handicap visuel se trouvent ici : https://www.lestactiles.be/category/visuel/

Parmi les dernières fiches publiées, le site propose une analyse de l’accessibilité de la montre tactile « Apple Watch ». Découvrez l’analyse en cliquant sur le lien suivant :  https://www.lestactiles.be/fiches/wp-content/uploads/2017/04/MAT_Apple_Watch.pdf

https://i1.wp.com/www.technologynewsextra.com/wp-content/uploads/2015/12/apple-watch-premium-design-vs-pebble-time-round-classic-design.jpg

Découverte du livre « Les Châteaux de Ghlin »

Passionnés de lecture et de littérature  ?

Dans la collection Des joyaux à découvrir, l’ASBL Mon’s livre publie un livre consacré aux anciens châteaux de Ghlin, écrit par Monsieur Michel Wautelet et Madame Marie-France Debacker. Découvrez-le le 25 avril à 14h30 aux Amis des Aveugles en présence des deux auteurs.

Rendez-vous littéraire organisé pour personnes aveugles ou malvoyantes.

Les Châteaux de Ghlin, Mon’s livre, de Michel Wautelet et Marie-france Debacker

En 2016, ce sont les surprenants châteaux de Ghlin, disparus ou encore debout, qui seront mis en avant avec la collaboration de Michel Wautelet et Marie-France Debacker, ainsi que de l’auteur de bandes dessinées Willy Lambil, du photographe montois Stefano Petrella et d’une aquarelliste de Ghlin, Josiane Lévêque.

Commune très prospère au 19e et dans la première moitié du 20e siècle, Ghlin était alors un lieu de villégiature privilégié des Montois. Nombreux furent alors les aristocrates et riches bourgeois qui y acquirent des domaines et y firent édifier de belles demeures souvent qualifiées de « châteaux », signes ostentatoires de leur statut social. On dénombre plus de 15 châteaux à Ghlin : Milfort, Moncoureur, Blancs Marais, Barrière, Gigault, Château Rouge, Aulnois, Joncquoy, Anchin, Festinoy, Lambilliotte, Courroies, Daumeries,..

Ne ratez pas cette occasion. Des exemplaires du livre seront proposés à la vente (tarif préférentiel).

Informations pratiques

Mardi 25 avril 2017 à la Résidence Comtesse Madeleine d’Oultremont, rue de la Barrière, 39 à 7011 Mons.

Rencontre ouverte à tout public – Entrée gratuite – verre de l’amitié offert.

Inscriptions : s.culture@amisdesaveugles.org – 065/40.31.00

Stage pour ados organisé par Les Amis des Aveugles à Oostduinkerke

Stage pour ados organisé par Les Amis des Aveugles à Oostduinkerke

De gauche à droite: Eurydice (15 ans) – Jules (13 ans) – Hugo (12 ans) – Antonio (16 ans)

Pour la première fois, pendant les vacances de printemps, Les Amis des Aveugles et Malvoyants ont organisé un stage destiné aux adolescents déficients visuels du 10 au 14 avril 2017.

Visite du centre de formation de chiens guides de Coxyde

Âgés entre 12 et 16 ans, les adolescents non et malvoyants accompagnés des thérapeutes ont passé leur première journée au centre de formation de chiens guides des Amis des Aveugles et Malvoyants à Coxyde. Au cours de cette visite, Hilaire déficient visuel et accompagné de son chien guide Zitta leur a fait découvrir les étapes nécessaires à la formation d’un chien guide. Ensuite, dans une ambiance chaleureuse, Zitta a guidé les adolescents sur un parcours composé d’obstacles.

Séjour à Oostduinkerke

Durant 5 jours, les jeunes ont résidé dans une villa de Sunparks à Oostduinkerke. Les 4 amis ont profité de plusieurs activités : char à voile, bowling, parc d’attraction, promenade dans les dunes, cuistax, piscine, ateliers cuisine etc.

Stage pour aider les ados aveugles ou malvoyants dans leur vie quotidienne

Ce programme varié a été spécialement conçu par les ergothérapeutes du centre de réadaptation pour aborder les objectifs thérapeutiques des adolescents. Ce stage a pour but de les aider dans la réalisation d’activités de la vie quotidienne et d’observer leurs interactions sociales. Avec, au rendez-vous, bonne humeur et convivialité.

L’exposition d’Aimé Mpane adaptée par Les Amis des Aveugles au Musée Ianchelevici

L’exposition « J’ai oublié de rêver » d’Aimé Mpane est accessible du 01/04/2017 au 11/06/2017 au Musée Ianchelevici de la Louvière – MiLL. Les Amis des Aveugles et Malvoyants ont adapté la visite de l’exposition en rédigeant les descriptions des œuvres afin que les personnes déficientes visuelles puissent également profiter du travail de l’artiste.

L'affiche de l'expo est sur fond gris : à gauche, la statue en bois d'un homme nu, grand et mince. Il est debout, trois-quarts dos, tête baissée et bras croisés devant un carré jaune comprenant un disque noir. En haut de l'affiche : Aimé Mpane, j'ai oublié de rêver. A droite, les coordonnées du musée et les heures d'ouverture. En bas, les dates : du 1/04 au 11/06. 	  Description de l'affiche de l'exposition :  L'affiche est sur fond gris : à gauche, la statue en bois d'un homme nu, grand et mince. Il est debout, trois-quarts dos, tête baissée et bras croisés devant un carré jaune comprenant un disque noir. En haut de l'affiche : Aimé Mpane, j'ai oublié de rêver. A droite, les coordonnées du musée et les heures d'ouverture. En bas, les dates : du 1/04 au 11/06.

Description de l’affiche de l’exposition :

L’affiche est sur fond gris : à gauche, la statue en bois d’un homme nu, grand et mince. Il est debout, trois-quarts dos, tête baissée et bras croisés devant un carré jaune comprenant un disque noir. En haut de l’affiche : Aimé Mpane, j’ai oublié de rêver. A droite, les coordonnées du musée et les heures d’ouverture. En bas, les dates : du 1/04 au 11/06.

Aimé Mpane, un artiste inspiré par le continent africain

Le thème principal de l’exposition est le mal-être du continent noir. Au cours de la visite, les visiteurs seront amenés à s’interroger sur les dérives de notre société et à réfléchir à l’avenir qu’ils souhaitent laisser à leurs enfants. Ainsi, les rites et la tradition africaine seront évoqués, car il s’agit d’une importante source d’inspiration pour l’artiste qui en offre une vision revisitée sous le prisme de l’art contemporain. Les sujets traités dans cette exposition sont chers à Aimé Mpane et leur évocation permet de comprendre et ressentir sa démarche artistique.

Une exposition adaptée aux personnes aveugles et malvoyantes

Pour préparer une visite adaptée, plusieurs étapes sont nécessaires. Premièrement, l’équipe du Musée Ianchelevici et l’artiste déterminent les thématiques évoquées durant la visite. Ensuite, il y a un travail de sélection des œuvres poursuivi par la conception, la scénographie de l’exposition, etc. La dernière étape est confiée à l’équipe des Amis des Aveugles qui a pour rôle d’adapter l’exposition pour la rendre accessible à un public plus large.

Une guide déficiente visuelle formée par Les Amis des Aveugles

Pour que cette exposition soit accessible au public déficient visuel, Les Amis des Aveugles ont rédigé les descriptions des œuvres pour que la guide, Kimberley Parée, puisse « donner les œuvres à voir » au public. Kimberley, non-voyante, a été formée par une ergothérapeute de l’association afin qu’elle puisse diriger les visiteurs d’une salle à l’autre.

Kimberley Parée, guide non-voyante, formée par une érgothérapeute des Amis des Aveugles

Kimberley Parée, guide non-voyante, formée par une érgothérapeute des Amis des Aveugles

« Lors de la préparation d’une exposition, l’imprévu peut toujours survenir et nous obliger à faire des changements de scénographie ou d’adaptations sans que le public ne puisse deviner le stress de dernière minute. C’est cela qui rend parfois les préparatifs aussi agités que lors du lancement d’un spectacle ou autre grand événement… » précise Kimberley Parée qui guide l’exposition.

Grâce à cette mise en œuvre, le public déficient visuel peut découvrir l’exposition lors des visites adaptées organisées avec Les Amis des Aveugles et Malvoyants les mercredis 10 mai et 7 juin ou les dimanches 7 mai et 4 juin par le musée Ianchelevici.

Sensibilisation à l’audiodescription au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Audioscenic, EOP ! a. s. b. l. (The Extraordinary Film Festival – TEFF), Fondation I See, l’Œuvre Fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants, l’Œuvre Nationale des Aveugles (ONA), l’Œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants La Lumière, Les Professionnels de l’Audiodescription Francophone (PAF) ont mutualisé leur expertise et leurs efforts, et se sont rassemblés au sein d’une plateforme « Accessibilité à l’audiovisuel ». Mercredi 29 mars, celle-ci a sensibilisé le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’audiodescription qui permet de rendre la vie culturelle et récréative, les loisirs et les sports accessibles aux personnes déficientes visuelles comme le prévoit la Convention de l’ONU adoptée en 2006.

Mémorandum.pdf

Mémorandum.doc

Vous aussi, vous voulez faire la même expérience que les députés ? Alors, fermez les yeux et plongez-vous dans l’univers des sons…

Discours d’introduction.doc

Le festival Trolls & Légendes s’adapte au handicap visuel

Seul festival à regrouper tous les aspects de la Fantasy – de la littérature au jeu en passant par la musique, la bande dessinée, l’illustration et le cinéma – Trolls & Légendes revient à Mons les 14, 15 et 16 avril 2017. Les organisateurs ont fait appel aux Amis des Aveugles et Malvoyants pour rendre l’événement accessible au public déficient visuel.

Voyage au cœur de la Fantasy

Pour sa septième édition, le festival propose un programme exceptionnel, déployé sur trois jours.  Des invités de marque et de nouveaux espaces seront à découvrir dès le vendredi matin ! Le temps de ce long week-end, vous pourrez voyager dans les mondes imaginaires de la Fantasy, rencontrer les plus grands auteurs, dessinateurs et illustrateurs du genre, profiter de spectacles et animations extraordinaires pour petits et grands, découvrir un artisanat féerique de qualité, plonger dans l’univers du jeu, assister à des projections, danser et même chanter.

Cliquez ici pour écouter l’audiodescription de l’affiche.

Un festival adapté par les Amis des Aveugles

Trolls & Légendes souhaite plus encore que les autres années, s’inscrire dans une démarche globale d’ouverture. Avec la collaboration des Amis des Aveugles, un soin tout particulier est apporté à l’accessibilité et à l’accueil des personnes déficientes visuelles.

Les supports tels que l’affiche de l’événement et les informations pratiques ont été transcrits en braille par le centre de transcription adaptée de l’association. De plus, le service accompagnement a réalisé une adaptation tactile et une adaptation audio de l’affiche du festival. L’association a également formé les bénévoles de Trolls & Légendes pour que l’accueil des personnes aveugles ou malvoyantes soit optimal et adéquat.

Des films en audiodescription pour les personnes déficientes visuelles

Le film « Harry Potter à l’école des sorciers » audiodécrit par l’association sera projeté le vendredi 14 avril et le film « Le voyage de Chihiro » également audiodécrit par Les Amis des Aveugles sera projeté le dimanche 16 avril. Enfin, Durant tout le Festival, un concours sera réalisé avec à la clé des cadeaux à gagner. Pour permettre aux personnes déficientes visuelles d’y participer, les informations relatives au concours ont été adaptées par l’association.

D’autres initiatives ont été mises en place par les organisateurs du festival pour rendre accessible l’événement aux personnes déficientes visuelles : parkings PMR, accès rapides aux caisses et aux entrées, large podium pour que tout le monde puisse profiter des spectacles, …

Une visite du festival est prévue par le service sports et loisirs le vendredi 14 avril 2017.

EIDO, une nouvelle police adaptée aux malvoyants

Des chercheurs viennent de développer une nouvelle police de caractères adaptée aux personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Interview exclusive de Jean-Baptiste Bernard, chercheur au laboratoire de Psychologie Cognitive de l’Université d’Aix-Marseille.

Les patients atteints de DMLA, plus d’1 million en France, 30.000 en Belgique, se plaignent majoritairement de ne pas reconnaître correctement les mots qui composent un texte. Afin d’améliorer leur capacité de lecture, des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS et Aix-Marseille Université) ont développé une nouvelle police de caractères baptisée EIDO.

Exemple

Pourriez-vous nous expliquer brièvement le principe de cette police de caractères ?

La police EIDO se distingue des autres polices de caractères couramment utilisées grâce à des caractères aux formes optimisées qui ne se confondent pas entre eux. En effet, les faibles vitesses de lecture des personnes malvoyantes s’expliquent en partie par la forte proportion de confusions entre lettres physiquement similaires (par exemple, un b avec un d, un p avec un q, un h avec un l ou un e avec un c). La police EIDO a été définie de sorte à maximiser les différences physiques entre ces caractères fréquemment confondus en créant des différences d’orientation ou des formes plus marquées. La police EIDO est ainsi constituée de 26 lettres aux formes contrastées mais familières pour limiter le temps d’apprentissage des patients.

Est-elle unique ou existe-t-il d’autres polices de caractères adaptées au handicap visuel ?

Peu de polices de caractères qui sont destinées aux malvoyants existent, et aucune n’améliore à ma con-naissance les performances de reconnaissance de lettres, de mots ou de lecture chez les patients « basse vision ». Notre police de caractères est donc la première à montrer l’efficacité d’une police adaptée en termes de performance, du moins en ce qui concerne la reconnaissance visuelle de lettres et de mots.

Comment l’avez-vous mise au point ? Quelles sont ses avantages ?

Notre équipe du laboratoire de Psychologie Cognitive à Marseille a réfléchi à des formes visuelles simples qui peuvent se distinguer malgré la présence d’un handicap visuel. Il a fallu ensuite étudier les caractères qui étaient fréquemment confondus entre eux pour créer des différences physiques permettant d’éviter ces confusions. Éviter ces confusions permet ainsi aux sujets malvoyants de reconnaitre les caractères plus facilement, et donc les mots qui sont constitués de ces caractères.

Est-elle destinée juste à une utilisation numérique ? Envisagez-vous l’impression de livres ?

La force du numérique est de pouvoir instantanément modifier l’apparence physique d’un texte, et donc de passer facilement d’une police de caractère à une autre, comme l’on peut passer d’une taille de caractère à une autre. Utiliser la police de caractères EIDO pour l’impression de livres destinés à des personnes mal-voyantes est une possibilité envisageable dans le futur. Toutefois, nous avons besoin d’études complémentaires pour montrer qu’EIDO est efficace pour améliorer les performances de lecture des patients, avec notamment un test des effets d’un apprentissage poussé avec cette police de caractères.

Quelle a été la réaction des professionnels de la basse vision ?

La réaction des professionnels de la basse vision a été très enthousiaste, tout comme celle d’un grand nombre de patients qui ont pu l’utiliser. La possibilité de télécharger la police gratuitement a permis un retour d’une population importante de patients désirant améliorer leur performance de lecture. Un test à grande échelle est prévu prochainement pour tester l’efficacité de la police après un apprentissage plus important que lors de notre première étude, les utilisateurs dénotant un temps d’adaptation nécessaire avec EIDO.

Quai d’Orsay – en audiodescription sur la RTBF – 17/03 – 20h50

Suffisamment rare que pour être souligné, la RTBF diffuse ce vendredi 17 mars un film en audiodescription. Au programme de la soirée : « Quai d’Orsay ». Thierry Lhermitte en ministre des affaires étrangères, Julie Gayet en conseillère Afrique ; un casting de premier choix pour cette adaptation de la bande dessinée à succès éponyme. Vendredi 17 mars à 20h50 sur la Une – en audiodescription.  Pour connaitre la procédure d’activation de l’audiodescription sur le décodeur VOO, cliquez ici, pour le décodeur Proximus, cliquez ici.  

Affiche-quai-d-orsay

A l’origine du film, une bande dessinée de Christophe Blain et Abel Lanzac. Le réalisateur Bertrand Tavernier ne connaissait pas Quai d’Orsay qu’il a découvert grâce au cadeau d’un ami. « Je l’ai lu dans la nuit, d’une traite. Dès le lendemain, j’ai demandé à mon producteur et associé, Frédéric Bourboulon, d’en acheter les droits d’adaptation. » explique Bertrand Tavernier à nos confrères d’Allô Ciné.

Résumé :

Arthur Vlaminck est un jeune énarque, nouveau venu au Quai d’Orsay. Il a été embauché pour écrire les discours d’Alexandre Taillard de Vorms, le charismatique ministre des Affaires Étrangères. Ce dernier est un tourbillon et le jeune homme peut à peine prononcer un mot face à lui. Lorsque le politicien, très occupé, daigne lui consacrer de brefs instants, il jette un coup d’œil aux textes que le jeune conseiller lui a concoctés. Puis, sans tenir compte de l’opinion du rédacteur, il les corrige comme bon lui semble. Le directeur du cabinet du ministre sert de guide au jeune homme et lui apprend notamment à composer avec le tempérament fougueux de Taillard…

Retrouvez les séances de cinéma en audiodescription organisées par Les Amis des Aveugles sur : http://amisdesaveugles.org/agenda.html

Soigner son image quand on a perdu la vue ?

En ce jeudi 8 mars, journée internationale des droits de la femme, coup de projecteur sur un nouvel atelier bien-être à destination de femmes aveugles ou malvoyantes désireuses de prendre soin de leur image.  

Un atelier beauté pour les femmes aveugles ou malvoyantes

Certes, les apparences ne sont pas tout. Mais pourquoi faudrait-il abandonner toute coquetterie quand on est malvoyant ou aveugle ? Plus que quiconque, la personne déficiente visuelle s’interroge sur son image qu’elle perçoit mal ou pas. Parce que prendre soin de soi, soigner son image ne s’adresse pas qu’aux personnes voyantes et coquettes, nous organisons un atelier animé par une ergothérapeute et une psychologue des Amis des Aveugles accompagnées d’une professionnelle de la beauté.

atelier-bien-etre-maquillage-aveugle-malvoyant

Dans une ambiance décontractée, chacune a l’occasion de partager ses trucs et astuces pour se maquiller et d’exprimer son ressenti sur l’image de soi.  Nancy explique ses attentes : « J’ai bientôt 40 ans et je vais, prochainement, commencer un nouvel emploi. Mon traitement m’oblige à mettre des gouttes toutes les heures dans les yeux cependant j’aimerais paraitre maquillée et apprêtée ». Isabelle ajoute « J’aime paraître coquette et me sentir bien dans ma peau. »

Une esthéticienne à l’écoute des participantes

L’esthéticienne présente sur place donne des informations sur les produits de beauté et conseille les participantes selon leurs besoins. Elle insiste notamment sur les étapes nécessaires pour bien préparer la peau : la nuit, la peau se régénère, c’est pourquoi il faut la nettoyer à l’aide d’un gel nettoyant et appliquer une crème de nuit avant d’aller dormir. Le matin, utiliser une lotion tonique avec une crème de jour suffit.

Ce nouvel atelier complète la gamme d’activités communautaires qui comprend les groupes de parole, les activités socioculturelles et les ateliers cuisine. Elles guident la personne déficiente visuelle dans la découverte de ses potentialités, en lui permettant d’intégrer les limites liées au handicap.